Actualité générale.Actualités

LA RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON SOUHAITE QUE LES TRAVAUX DE L’AUTOROUTE A9 AU DROIT DE MONTPELLIER DÉMARRENT AU PLUS VITE …

Saisie par le gouvernement, la Commission Nationale du Débat Public a préconisé cette semaine qu'une nouvelle concertation publique soit lancée au sujet des travaux de déplacement de l'A9 au droit de Montpellier.

Alors que ce projet est déclaré d'utilité publique depuis le 30 avril 2007 et que le financement par les Autoroutes du Sud de la France est disponible, la Région regrette que cette décision ne repousse encore un chantier qui est attendu depuis des années.

Le gouvernement chercherait-il encore à gagner du temps ? Le fait est qu'une nouvelle médiation porterait à trois le nombre de concertations lancées en seulement cinq ans.

Comme Christian Bourquin l'a rappelé au secrétaire d'Etat Thierry Mariani en marge de la signature du protocole d'accord du contournement de Nîmes et Montpellier organisée le 7 février dernier, il y a urgence à agir car le déplacement de l'A9 permettra de résoudre les nombreux problèmes qui se posent aujourd'hui au droit de l'agglomération de Montpellier.

Le plus important concerne indéniablement la sécurité routière qui n'est plus assurée dans ce secteur où le nombre d'accidents a augmenté de 23 % entre 2005 et 2010.

Si la concertation publique préconisée il y a deux jours devait être officiellement lancée, la Région demande qu'elle mette enfin un terme à une succession de procédures et de consultations qui durent depuis trop longtemps.

Le Conseil d'Etat a lui-même confirmé en décembre 2010 l'utilité publique et l'urgence des travaux de déplacement de l'A9.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité