PolitiquePolitique.

LE FRONT NATIONAL PRÉSENTE SA NOUVELLE ÉQUIPE DIRIGEANTE DANS LE GARD

caitucoli-sanchez-jardins.jpg

 

 

Ce dimanche 25 septembre 2011 à Nîmes, la nouvelle équipe dirigeante du Front National du Gard tenait une conférence de rentrée pour se présenter à la presse et commenter l'actualité Gardoise.

 

Nouvelle équipe dirigeante car Gilles Caïtucoli (commissaire lieutenant-colonel en retraite qui avait obtenu 42,6% des voix lors des dernières cantonales en mars à Roquemaure) a en effet été nommé chargé de mission départemental le 1er septembre dernier en Bureau Politique du FN à l'unanimité pour redynamiser la fédération dans la perspective des élections présidentielle et législatives.

 

Il succède à ce poste à Lucien Ruty, en poste depuis 2001, qui avait démissionné cet été.

 

Julien Sanchez, conseiller régional, a quant à lui été nommé secrétaire départemental adjoint en charge de l'action politique, des élections et de la ville de Nîmes (où il a recueilli 42,8% des voix lors des dernières élections cantonales).

 

Au cours de cette conférence de presse, la nouvelle équipe, a dévoilé ses objectifs organisationnels et politiques.

 

En terme d'organisation, l'équipe FN a d'ores et déjà prévu 6 journées d'action départementales (comportant chacune une rencontre avec les adhérents, une réunion publique, un déjeuner, une action militante de terrain) qui se tiendront entre le 15 octobre et le 6 novembre prochain.

 

Suite à ces 6 journées, la fédération entend être en état de marche et pourvue de responsables dans toutes les circonscriptions et cantons afin d'être parée pour la présidentielle.

 

Enfin, d'ici juin 2012, en donnant des objectifs précis à ses responsables, Gilles Caïtucoli espère et fera tout pour doubler le nombre de ses adhérents et redevenir ainsi, dans le cadre d'une compétition amicale, la première fédération de Languedoc-Roussillon.

 

En terme politique, l'équipe FN a rappelé que Marine Le Pen, qui viendra dans le Gard au cours de sa campagne, est à ce jour, avec Eva Joly, la seule candidate déjà désignée.

 

La seule à se battre vraiment pour les Français, à avoir des propositions concrètes et à faire campagne pendant que les autres se battent entre eux.

 

C'est pourquoi le FN Gardois fera tout pour placer Marine Le Pen en pôle position au premier comme au second tour.

 

La question des élections législatives a également été abordée ce dimanche matin. Le FN sera bien sûr présent dans l'ensemble des 6 circonscriptions départementales, à parité (3 candidates, 3 candidats).

 

Gilles Caïtucoli a également souhaité que les candidats Nîmois aux législatives (qui seront désignés dans les prochains mois) puissent ouvrir une permanence de campagne législative afin de promouvoir le programme et les idées de bon sens qu'ils porteront au nom du Front National.

 

Concernant l'actualité politique départementale, quatre faits essentiels ont été abordés :

 

- L'irresponsabilité des élus de l'UMPS qui ont contracté des prêts toxiques. Rappelons que Julien Sanchez n'avait pas attendu l'enquête du journal « Libération » pour dénoncer ces faits il y a plusieurs mois déjà.

 

- L'inconséquence de la municipalité Nîmoise et de l'agglo concernant le chantier du TCSP (Transport en Commun en Site Propre) qui, faute d'avoir été lancé dans les règles, a dû être arrêté, les trous rebouchés, puis a repris dans l'improvisation la plus totale, engendrant des coûts supplémentaires abyssaux (encore non chiffrés par l'équipe municipale) et mettant de nombreux commerçants du centre-ville au bord de la faillite.

 

Sur ces deux premiers points, le FN a exigé la démission de l'équipe municipale UMP FOURNIER / PROUST / LACHAUD qui porte une grave responsabilité dans cette non gestion et qui méprise les acteurs économiques, et a appelé les Nîmois à avoir de la mémoire lors des prochains scrutins.

 

Il a aussi réaffirmé son soutien total aux commerçants qui ont manifesté vendredi dernier à Nîmes.

 

Plus rurales, d'autres préoccupations ont aussi été abordées :

 

- Le malaise des Maires ruraux qui voient jour après jour les services publics déserter les villages, suivant ainsi la volonté Sarkozyste.

 

- L'intercommunalité imposée par l'Etat et ses représentants dans le Gard, que le FN dénonce et refuse en raison de la privation de libertés qu'elle constitue, mais aussi en raison du surcoût pour les citoyens (ces communautés de communes ou d'agglo employant de plus en plus de personnel et offrant des indemnités importantes à leurs vice-présidents qui cumulent souvent d'autres mandats...).

 

NB : Communiqué de presse du FN transmis à la rédaction de www.objectifgard.com

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité