Actualité générale.Actualités

COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE NICOLAS SARKOZY A ALÈS, CE MARDI 04 OCTOBRE 2011

nicolas-sarkozy-ales-01.jpg

 

 

Le président de la République, Nicolas Sarkozy était ce mardi 04 octobre 2011 à Alès.

 

Lors de son déplacement, le Président a rendu hommage aux protestants.

 

C'est la première fois qu'un président de la République rend officiellement hommage à cette communauté religieuse.

 

Nicolas Sarkozy a loué cette terre cévenole, «où est née la liberté de conscience» prônée par les minorités religieuses.

 

Plus tard, Nicolas Sarkozy a confirméqu'il n'y aurait "pas d'exploitation de gaz de schiste par fracturation hydraulique" dans le sud de la France.

 

Accompagné de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie et du Développement durable, et de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, il a prononcé un discours au Cratère théâtre devant 900 élus des Causses et des Cévennes.

 

"Je veux saisir l'occasion qui m'est donnée ici pour vous confirmer qu'il n'y aura pas d'exploitation de gaz de schiste par fracturation hydraulique dans ce territoire d'exception", a affirmé M. Sarkozy.

 

Il a confirmé que "les trois permis de recherche de gaz de schiste qui concernaient" cette région seraient "abrogés".

 

Une excellente nouvelle, qui a été saluée par des applaudissements nourris…

 

Dans la seconde partie de son discours, Nicolas Sarkozy a dressé un long historique de la révolte protestante en Cévennes, saluant le courage des camisards et cette farouche volonté de résister qui s’est retrouvé aussi chez les maquisards cévenols lors de la Seconde Guerre mondiale. « N’oublions pas que c’est ici, à Alès, dans ces vallées et ces montagnes qui nous entourent, que la France a forgé, pour la livrer au monde, l’idée universelle de Liberté de Conscience. »

 

Dans le hall du Cratère ensuite, Nicolas Sarkozy a reçu des mains du député-maire Max Roustan un vase d’Anduze, la médaille de la ville d’Alès et… un camellia portant le nom de la première Dame.

 

« La médaille enrichira ma collection personnelle, a commenté le Président. Le vase ira dans le parc de l’Élysée et le camellia sera remis à sa destinataire, qui n’est pas avec moi aujourd’hui pour des raisons un peu indépendantes de sa volonté… ».

 

Sur le parvis du Cratère, enfin, le chef de l’État a pris le temps de serrer quelques mains avant de remonter dans son véhicule.

 

Max Roustan pouvait alors savourer : « La venue du président de la République jette un coup de phare fabuleux sur Alès et les Cévennes. Aujourd’hui, plus personne en France ne peut ignorer où se trouve Alès ! »

 

Source : Mairie d'Alès (+ photo) + Le Figaro

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité