ActualitésPolémique.

GRAINES DE TOREROS / RODILHAN : BRIGITTE BARDOT ÉCRIT AU MINISTRE DE LA CULTURE, FRÉDÉRIC MITTERRAND

 

 

La fondation Brigitte Bardot a mis en ligne, ces dernières heures, une lettre ouverte de Brigitte Bardot au ministre de la culture, Monsieur Frédéric Mitterrand.

 

La présidente réagit à la violence perpétrée dans les arènes de Rodilhan, samedi dernier, lors de la finale de Graines de Toreros ...

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir ce courrier, dans son intégralité :

 

"Monsieur le Ministre,

 

Il y a quelques mois, vous inscriviez à l'inventaire du patrimoine immatériel français la corrida, considérée pourtant sur le territoire national comme étant un acte de cruauté puni de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. La scandaleuse exception « locale » trouvait ainsi, par votre faute, une reconnaissance nationale en élevant la torture au rang de culture !

 

Aujourd'hui, je tiens à vous alerter d'une agression terrible, extrêmement grave, indigne et d'une lâcheté effroyable. Les actes se sont déroulés près de Nîmes, samedi dernier, dans les arènes de Rodilhan lors de la finale du concours « graines de toreros ».

 

Ce jour là, 6 veaux devaient être torturés à mort au cours d'une « becerrada », corrida pratiquée sur de jeunes veaux qui, ne comprenant rien de ce qui leur arrive et sous la douleur des banderilles qui déchirent leur chair, hurlent et appellent leur mère.

 

Ce 8 octobre donc, près de cent opposants à la torture ont manifesté pacifiquement au cœur des arènes, dans un acte de résistance et de bravoure face à des gens animés par la haine, la perversité et la décadence de ces jeux du cirque qui ne devraient plus être tolérés dans une société qui se prétend civilisée.

 

Ces opposants à la cruauté, dont j'admire le courage et la ténacité, avaient choisi de ne pas répondre aux provocations ni aux coups... Alors la haine des barbares s'est exprimée avec toute sa férocité, sa violence à l'encontre des animaux bien sûr mais aussi des militants sans aucune défense et qui ont été roués de coups.

 

Pendant que certains se faisaient molester dans les gradins en tentant de déployer des banderoles, sur la piste, une cinquantaine de citoyens enchaînés, impuissants, recevaient tour-à-tour des coups de poings, de pieds, des gifles, des crachats...

 

Monsieur le Ministre, regardez la vidéo que je joins à cette lettre, elle est édifiante ! On y voit notamment une jeune fille violentée par des types qui lui arrachent ses vêtements, jusqu'à son soutien-gorge, d'autres recevoir des coups de pieds et de poings dans le visage, la violence est incroyable, inimaginable et pourtant elle redoublait sous les encouragements d'une foule qui se croyait revenue au temps des romains en baissant le pousse pour encourager les tortionnaires et les appeler au meurtre... Tout cela s'est passé samedi, en France, à Rodilhan !

 

Voilà le vrai visage de ces barbares qui prennent plaisir à voir un animal se faire torturer à mort, ce même public, ces mêmes aficionados, ont pris plaisir samedi à voir de pacifiques opposants se faire maltraiter, se faire battre alors qu'ils étaient enchaînés, tous ces citoyens ont été victimes de cet acharnement monstrueux sous le regard indifférent des élus locaux, de la police municipale et de la gendarmerie, tous ces représentants de l'état ont laissé faire le pire et c'est intolérable !

 

Le porte-parole de ma Fondation, mon fidèle bras droit, était parmi les manifestants, enchaîné, roué de coups lui aussi, trainé sur la piste par les cheveux. Comme tous les autres il a été marqué physiquement et moralement dans cette épreuve terrible, certains ont été plus gravement blessés, se sont retrouvés aux urgences et une vingtaine d'opposants ont été violentés au point de porter plainte aujourd'hui contre ces bourreaux, ces terroristes qui n'ont aucune empathie, ni pour l'homme, ni pour l'animal.

 

Le plus horrible de tout est que malgré leur courage, malgré les risques incroyables qu'ils ont pris, ces militants n'ont pu sauver les 6 veaux qui ont été torturés à mort sous les yeux pervers des malades qui prennent plaisir à voir souffrir des êtres sensibles.

 

Monsieur le Ministre, regardez cette vidéo, vous le devez à ces courageux citoyens !

 

Tout ceci ne relève pas du « patrimoine culturel » de notre pays, c’est la honte, la honte !

 

Vous devez impérativement retirer cette inscription indigne et m'aider à faire que la France sorte de la barbarie. Votre oncle a aboli la peine de mort en France, il y a 30 ans, il serait plus que temps aujourd’hui d’abolir la torture animale !

 

Le 22 octobre, les « assises de la tauromachie » se tiendront à Bayonne, nous y serons nous aussi pour rappeler que la torture n’a pas sa place dans notre culture. Monsieur le Ministre, je vous demande de me soutenir, c’est un appel que je vous lance car l’heure est grave, les terroristes ne sont pas ceux qui défendent les animaux mais bien ceux qui prennent plaisir à les torturer à mort.

 

Je compte sur vous.

 

Brigitte Bardot

 

Présidente"

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité