A la uneActualité générale.Actualités

LA FONDATION LOUISE VAUCLARE : 15 000€ POUR RÉALISER LES PROJETS DE SEPT JEUNES GARDOIS

Martine Laquièze, Secrétaire Générale de la Préfecture, Jean-Michel Suau, Vice-président du Conseil général du Gard-Alès Ouest délégué à l'action sociale, protection de l'enfance et famille, Cécile Malo, déléguée régionale de la Fondation de France et Geneviève Lauzet de la Fondation de France du Gard ont remis un chèque allant de 1500€ à 3000€ au sept jeunes gardois. Photo DR/S.Ma

Leur projet va devenir réalité. Hier, vendredi 9 décembre, Jinyfère, Fabien, Ayoub, Cécile, Anna, Laëtitia et Julie ont été invités dans les salons  'hôtel préfectoral, à Nîmes, à l'occasion de la remise des bourses de la Fondation Louise Vauclare via la Fondation de France. Cet argent, soit en tout une cagnotte de 15 000€ divisée par sept, permet l'insertion professionnelle de ces "jeunes privés de soutien familial". "Certains jeunes n'ont pas la chance de débuter dans la vie avec le confort matériel et psychologique. Mais attention, ce n'est pas de la charité, c'est un accompagnement. Avant de bénéficier de cet argent, le candidat doit réfléchir à un projet et nous, nous l'aidons à le réaliser", précise Cécile Malo, déléguée régionale de la Fondation de France.

Pour certains, comme Fabien, cette bourse leur permettra de passer leur permis de conduire, pour d'autres de faciliter la poursuite de leurs études à l'instar de Julie (absente à la remise des bourses) qui étudie à Paris. Cécile, 19 ans, animatrice à la mairie d'Alès, avait besoin de cet argent pour pouvoir réparer sa voiture. "Je suis partie de chez ma mère à l'âge de 17 ans. De là, j'ai été placée en famille d'accueil, puis dans un foyer et enfin dans un logement trouvé avec le service d'Aide aux jeunes majeurs d'Alès. J'ai de grosses réparations à faire sur ma voiture, une Opel Corsa. Sans l'aide de la Fondation, je n'aurais jamais pu les faire."

Cécile, 19 ans, a reçu de la part de la Fondation Vauclare - Fondation de France, un chèque de 2000€ pour, entre autres, pouvoir réparer sa voiture. Photo DR/S.Ma

Pas assez de candidats

Martine Laquièze, Secrétaire générale de la Préfecture qui a remis les diplômes et les chèques aux jeunes bénéficiaires a tenu à souligner que "cette année, il n'y a pas beaucoup de candidats. Faites passer le mot à vos amis, nous voulons aider les jeunes mais il faut qu'ils nous fassent parvenir leur candidature", a-t-elle lancé aux bénéficiaires de la bourse L.Vauclare avant d'ajouter, "c'est vrai que la crise financière a fait que les revenus du capital ne sont pas ceux qu'ils étaient il y a quelques années. Mais si vous n'êtes que sept cette année, ce n'est pas à cause des aléas de la conjoncture mais bien parce que nous n'avons pas plus de candidatures."

Louise Vauclare en quelques lignes

Louise Vauclare née à Nîmes le 22 avril 1895 est décédée à Paris le 24 octobre 1975, après avoir vécu plusieurs années à Nice. Par testament du 4 septembre 1975, elle a institué pour légataire universel la Fondation de France, à charge pour elle de constituer une fondation dénommée "Fondation Louise Vauclare" et de distribuer ses fonds pour aider les jeunes en difficulté.

 

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité