Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Polémique.

ANNULATION DES ÉLECTIONS DE LA CCI DE NÎMES : HENRY DOUAIS PARLE D’UNE « VICTOIRE DE LA DÉMOCRATIE »

Henry Douais (GGPME) lance un appel au président de MEDEF Gard pour une liste unique aux prochaines élections de la CCI de Nîmes. Photo DR/S.Ma

C'est aux côtés de son avocat, Me Olivier Goujon, que Henry Douais est revenu, ce mercredi matin, sur l'annulation des élections de la CCI de Nîmes par décision de la Cour administrative d’appel de Marseille. "C'est une victoire démocratique et pas celle d'un camp face à un autre. Je suis heureux pour ceux qui ont été privés de vote. Ils étaient 540", a déclaré Henry Douais (CGPME) devant un parterre de journalistes et d'entrepreneurs. Du côté de la CCI de Nîmes, on annonce un chiffre un peu plus élevé soit 551. Si ces personnes n'ont pas reçu le matériel de vote, elles avaient tout de même la possibilité de faire entendre leur voix au sein de la Préfecture du Gard. Mais encore fallait-il les avoir averti, se défend-on du côté de la CGPME.

Un sacré désordre dans l'organisation. "La Cour d'appel administrative de Marseille a d'ailleurs tenu a rappeler qu'elle espérait mieux de la part des organisateurs -- la Préfecture -- lors des prochaines élections qui devraient avoir lieu dans le courant du mois de février", a précisé Me Olivier Goujon.

À près de deux mois, donc, des nouvelles élections, Henry Douais parle déjà stratégie. "Désormais, l'heure n'est plus à la bataille économique mais au rassemblement." Ainsi, le candidat à la présidence de la CCI de Nîmes a lancé une invitation à Jean-Marc Roumeas, président du MEDEF Gard, pour proposer aux électeurs une liste unique. Est-il question d'évincer Éric Giraudier ? "C'est une discussion entre le président de la CGPME et le président du MEDEF", glisse Henry Douais plutôt confiant.

La proposition d'une liste unique pour les prochaines élections de la CCI de Nîmes pourrait être acceptée par Jean-Marc Roumeas, à condition, non-négociable, que Éric Giraudier reprenne son fauteuil de président. "Depuis sa prise de fonction à la Présidence de la Chambre de Commerce de Nîmes, Éric Giraudier a en effet démontré sa capacité à fédérer les énergies autour du projet qu’il a porté : la dynamique de proximité", affirme le président du MEDEF Gard. De quoi relancer les débats...

Éric Giraudier réfléchit a un pourvoi en cassation

Suite à l'annulation des élections de la CCI de Nîmes par la Cour d'appel administrative de Marseille, Éric Giraudier qui vient tout juste d'être déchargé de ses fonctions de président pourrait engager un pourvoi en cassation devant le Conseil de l’État. Il se laisse 48 heures de réflexion avant de révéler sa décision.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité