A la uneUSAM

HANDBALL, USAM : LE REGARD « D’EXPERT » DE FRANCK JUNILLON

Franck Junillon / France - Norvège (Mondial 2011) © Sportissimo / S.Pillaud

L’USAM a pris la mauvaise habitude de mal commencer ses championnats de D1 de Handball. Les Nîmois se sont sauvés de la relégation de justesse et ont souffert toute la saison dernière, malgré l’expérience d’un Franck Junillion auréolé de son titre de champion du monde avec les « Experts » en cours d’année.

Avant la trêve, mercredi 21 décembre 2011, le dernier match de la saison se jouait au Parnasse face au « meilleur ennemi » Istréens. Résultat : match nul 29 – 29. On se rappelle qu’une semaine auparavant, les nîmois étaient passés très près d’un exploit en ne perdant face aux montpelliérains « que » sur le score de 33 à 34.

Retour sur le parcours de l’USAM, à mi-parcours, avec Franck Junillon, arrière gauche des Verts, double fois champion du Monde avec la France (2009 et 2011), champion d’Europe 2010, et médaillé de bronze au championnat du Monde 2005.

A la question l’USAM vit-elle les mêmes heures sombres que pour la saison 2010/2011, le joueur de 33 ans se veut rassurant, et souhaite surtout éviter « toute sinistrose ». En effet, il souligne que, même si cette saison va être « compliquée », l’année dernière « on était enterrés déjà à la moitié de la saison, avec seulement 2 points au classement ». L’arrière du club nîmois n’a pas tort. Si l’on regarde le classement, le 6e Cesson possède 12 points, quand le 14e et dernier, Ivry possède 7 points, tout comme l’USAM (12e), avec une meilleur différence de buts. Un championnat serré cette année, que Franck Junillon ne manque pas de souligner : « ce sera difficile pour tout le monde cette saison ».

Le champion du monde avoue tout de même être déçu de « repartir avec 7 points » au moment de la reprise le 4 janvier 2012. Les joueurs se préparerons physiquement et tactiquement (musculation, courses, matches amicaux…) avant le premier des matches retours, programmé le 4 février, à Créteil.

Des difficultés qui s’expliquent

Franck Junillon évoque les raisons des difficultés de son club que l'on a pu constaté tout au long de la première partie du championnat de D1. Comme face à Montpellier, « quel que soit l’adversaire, il ne manque pas grand-chose à chaque fois » : défaite par un but d’écart face au leader Héraultais, match nul face à Istres, alors que les Verts semblaient avoir la main mise sur le match, avant de plonger, notamment en fin de match, puisque les hommes de Jérôme Chauvet encaissent 5 buts en 5 minutes et n’en marquent qu’un seul. Un mot résume le manque de résultat comptable, et que l’on retrouve dans le jeu d’après l’arrière gauche : « inconstance ». Une inconstance dans le jeu, qui fait "caler" l'équipe au classement.

Notons avec le joueur de l’USAM, que l’arrivée de Jérôme Chauvet fait qu’il y a « une nouvelle méthode » à intégrer. « Cela se passe bien, mais on continue à apprendre  à se connaître ».

Une autre raison de l’inconstance et des difficultés de cette première partie de saison avancée par le joueur : « le manque de rotation. Le fait de toujours tirer sur l’organisme des mêmes joueurs » [du fait d'absences importantes].

Des raisons de croire dans un avenir meilleur

Les motifs d’espoir pour Franck Junillon : L’effectif gardois vient de récupérer le gardien Yassine Idrissi, après plus d’un mois d’absence, alors que Steeve Massard (ailier droit) devrait réintégrer l’équipe de Jérôme Chauvet après la trêve.

Le champion du monde n’a pas manqué de saluer la performance des handballeuses Françaises, sacrées vice-championnes du Monde au Brésil le 18 décembre dernier, et a même suivi les phases finales. En un mot : « respect » pour ce qu’elles ont accompli. Il espère que les Bleues se qualifieront pour les prochains J.O. de Londres.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité