Actualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

ACCIDENT MORTEL À MOULÈS : LE KRYSTAL FERME PENDANT DEUX MOIS SUR DÉCISION PRÉFECTORALE

Contacté par téléphone le 21 décembre dernier, Charly, chef de sécurité du Krystal faisait par de ses craintes quant aux procédures engagées suite à cet accident mortel qui était survenu le 18 décembre vers 6h40, à quelques mètres de la discothèque située à Moulès près d'Arles. "La fermeture, on y pense forcément", s'inquiétait-il, se remémorant le souvenir de cette première fermeture administrative par arrêté préfectoral en 2009 suite à un accident de la route intervenu en octobre 2008 lors duquel un jeune homme qui avait 1,66g d'alcool par litre de sang, était décédé.

Une nouvelle donc, les portes du Krystal seront fermées pour un période de deux mois par décision administrative du préfet de la région PACA et des Bouches-du-Rhône, Hugues Parant, datée du 22 décembre 2011. Un coup de massue pour la discothèque qui devra ainsi annuler sa grande soirée du 31. Ce matin dans les colonnes de La Provence, le propriétaire du Krystal, Thierry Gounin, fait part de son amertume : "Cette décision est injuste. Elle nous est imposée sans qu'on puisse se défendre, et surtout elle ne tient pas compte de tous les efforts que nous faisons pour prévenir de tel drame. [...] On va au bout de la démarche de la prévention sachant qu'on ne peut pas retenir une personne ou lui confisquer les clefs de son véhicule. [...] Pendant tout ce temps je dois continuer à assurer les charges de l'établissement et la paie des 38 salariés, certains à temps partiel il est vrai, mais tous travaillant avec des contrats. C'est une perte sèche de 300 000 euros. Franchement, les autorités auraient plus intérêt à développer encore les mesures de prévention." En conclusion, Thierry Gounin devrait faire appel de l'arrêté préfectoral.

Rappel des faits

Dimanche 18 décembre, vers 6h40, à proximité de la discothèque le Krystal, une voiture avec à son bord quatre passagers, avait renversé cinq personnes qui attendaient le long de la route. Un Arlésien âgé de 20 ans était décédé des suites de ses blessures. À l'arrivée des policiers, un Saint-Gillois de 27 ans avait déclaré être le conducteur du véhicule. Puis une jeune femme de 20 ans originaire de Nîmes avait affirmé être la conductrice. Au terme de ce méli-mélo, où chacun s'accusait avant de se rétracter, c'est finalement le Saint-Gillois, le conducteur sans permis, qui avait été mis en examen pour "homicide involontaire et blessures involontaires sous l'emprise de l'alcool et de produits stupéfiants puis placé en détention provisoire à la prison du Pontet (Vaucluse).

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité