ActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

LES VOEUX DE NOS POLITIQUES GARDOIS : JEAN-PAUL FOURNIER (3/6)

 

Première semaine de l’année 2012, l’occasion pour six de nos personnalités politiques gardoises d’adresser leurs vœux aux internautes d’Objectif Gard et de revenir sur des événements qui ont marqué, de leur point de vue, l’année 2011. À Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, président de la communauté d'agglomération Nîmes Métropole et sénateur du Gard, à présent.

"Loin du pessimisme exagéré de certains, je veux partager mon enthousiasme et mes espoirs pour cette année 2012. Je suis personnellement conscient des nombreuses difficultés qui pèsent sur chacune et chacun d’entre nous, au quotidien. Le contexte international et économique terriblement perturbé est l’une des raisons majeures de cette situation. Tous nos voisins souffrent et notre Nation ne fait pas exception, même si les conséquences sont moindres en France grâce notamment à l’efficacité de notre modèle social.

Aujourd’hui, j’ai un optimisme raisonnable en l’avenir. En effet, la prise de conscience générale sur notre situation est devenue un moteur dans l’action. Nous devons trouver des solutions concrètes et durables pour enrayer le déclin de notre pays et plus largement de l’Europe. Nous devons avoir une vision nouvelle de notre économie, avec pour objectif premier, la compétitivité. Il est indispensable de marquer au fer rouge de l’ambition, les handicaps que rencontre, depuis trop longtemps, notre Nation.

L’amélioration du cadre économique est l’une de mes priorités d’élu, que j’essaye de rendre concrète au quotidien. Mon action est dans ce domaine équilibrée, puisque elle est guidée par la maîtrise des dépenses, la réduction de la dette, la stabilité des taux d’imposition et le renforcement des capacités d’investissement. Tout en préparant l’avenir et en renforçant l’attractivité de notre territoire, déjà forte, il semble indispensable de soutenir l’activité économique, en lançant des grands projets d’avenir, comme en témoigne ma volonté de créer un Musée de la Romanité devant l’amphithéâtre des Arènes.

D’ailleurs, l’année 2012 va être pour Nîmes et son agglomération, après des mois, parfois contraignants, de chantiers, celle de l’aboutissement de nombreux projets qui vont renforcer la cadre de vie des habitants et la qualité d’action des entreprises.

Je pense, par exemple, à la mise en place de la première ligne de tram-bus, la fin des aménagements de l’Esplanade Charles de Gaulle, la livraison de la deuxième phase des Allées Jaurès, l’ouverture de deux nouvelles écoles ou celle de « Paloma », la Scène des Musiques Actuelles de Nîmes Métropole.

À l’aube de l’an nouveau, qu’il me soit ainsi permis, de présenter, tous mes vœux les plus chaleureux et les plus sincères de succès, de joie, de confiance et de bonne santé à l’ensemble des lecteurs d’Objectif Gard, à leurs familles et à leurs proches."

 

 

Loin du pessimisme exagéré de certains, je veux partager mon enthousiasme et mes espoirs pour cette année 2012. Je suis personnellement conscient des nombreuses difficultés qui pèsent sur chacune et chacun d’entre nous, au quotidien. Le contexte international et économique terriblement perturbé est l’une des raisons majeures de cette situation. Tous nos voisins souffrent et notre Nation ne fait pas exception, même si les conséquences sont moindres en France grâce notamment à l’efficacité de notre modèle social.

Aujourd’hui, j’ai un optimisme raisonnable en l’avenir. En effet, la prise de conscience générale sur notre situation est devenue un moteur dans l’action. Nous devons trouver des solutions concrètes et durables pour enrayer le déclin de notre pays et plus largement de l’Europe. Nous devons avoir une vision nouvelle de notre économie, avec pour objectif premier, la compétitivité. Il est indispensable de marquer au fer rouge de l’ambition, les handicaps que rencontre, depuis trop longtemps, notre Nation.

L’amélioration du cadre économique est l’une de mes priorités d’élu, que j’essaye de rendre concrète au quotidien. Mon action est dans ce domaine équilibrée, puisque elle est guidée par la maîtrise des dépenses, la réduction de la dette, la stabilité des taux d’imposition et le renforcement des capacités d’investissement. Tout en préparant l’avenir et en renforçant l’attractivité de notre territoire, déjà forte, il semble indispensable de soutenir l’activité économique, en lançant des grands projets d’avenir, comme en témoigne ma volonté de créer un Musée de la Romanité devant l’amphithéâtre des Arènes.

D’ailleurs, l’année 2012 va être pour Nîmes et son agglomération, après des mois, parfois contraignants, de chantiers, celle de l’aboutissement de nombreux projets qui vont renforcer la cadre de vie des habitants et la qualité d’action des entreprises.

Je pense, par exemple, à la mise en place de la première ligne de tram-bus, la fin des aménagements de l’Esplanade Charles de Gaulle, la livraison de la deuxième phase des Allées Jaurès, l’ouverture de deux nouvelles écoles ou celle de « Paloma », la Scène des Musiques Actuelles de Nîmes Métropole.

A l’aube de l’an nouveau, qu’il me soit ainsi permis, de présenter, tous mes vœux les plus chaleureux et les plus sincères de succès, de joie, de confiance et de bonne santé à l’ensemble des lecteurs d’Objectif Gard, à leurs familles et à leurs proches.  

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité