ActualitésPolémique.

LA CORRIDA À L’INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL, MAIS PAS AU PATRIMOINE

La tauromachie n'est pas inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France, mais seulement à l'inventaire de ce patrimoine, indique le ministère de la Culture et de la communication dans une lettre du 5 janvier rendue publique vendredi par l'Alliance Anticorrida.

"Vous avez sollicité la communication du document administratif qui fait état de la décision d'inscription de la corrida à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Je vous informe que cette décision d'inscription n'existe pas", écrit Pascale Compagnie, sous-directrice des affaires juridiques du ministère, au porte-parole de l'association de défense des animaux.

"Aucun acte formel d'inscription n'a été pris par le ministre de la Culture à l'occasion de l'enregistrement de la tauromachie comme fait ethnologique immatériel", poursuit-elle. "En tout état de cause, une telle inscription n'a aucun caractère décisoire, la demande est donc sans objet".

Pour Claire Starozinski, porte-parole de l'Alliance Anticorrida, c'est une victoire. "Nous avons l'assurance que l'Etat français ne présentera jamais la demande du classement de la tauromachie au patrimoine immatériel de l'humanité de l'Unesco", a-t-elle dit.

"Maintenant, les promoteurs de corrida qui comptaient sur l'inscription au patrimoine pour la protéger ont perdu", s'est-elle félicitée.

L'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France avait été demandée en avril 2011 par l'Observatoire national des cultures taurines, créé en 2008 à Arles (Bouches-du-Rhône), provoquant de vives réactions des anticorridas.

Selon le ministère, rien n'a bougé depuis l'année dernière.

"La tauromachie est bien inscrite à l'inventaire du patrimoine immatériel de la France mais pas au patrimoine", a confirmé le ministère.

"Dès le début de la polémique, le ministère a expliqué qu'il inventorie au titre du patrimoine immatériel, comme matériel, ce qui existe en France, comme la tarte tatin et la corrida, conformément à l'article 12 de la Convention de l'Unesco", a-t-il rappelé.

Par AFP.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité