Actualité générale.Actualités

SAINT-GILLES : LES LOCAUX DES RESTOS DU COEUR VIENNENT D’OUVRIR LEURS PORTES

Damien Alary, président du Conseil général du Gard, a répondu présent l’invitation de Alain Gaido, maire de Saint-Gilles et de Guy Bergenti, président des Restos du Cœur du Gard, pour inaugurer la 17ème antenne départementale des Restos du Cœur.

Ce nouveau local est installé dans le Centre ancien de Saint-Gilles, place Danton, dans la «Maison Roquelin», mise à disposition par la municipalité. Une trentaine de bénévoles y accueille depuis, hier, lundi 16 janvier, les plus démunis d’entres nous.

Avec une hausse de fréquentation dans les Restos du cœur de + de 14% dans le Gard en 2011, l’augmentation des indicateurs de précarité reste bien réelle et inquiétante en ce début d’année 2012. Aujourd’hui, les Restos du cœur ce sont plus de 570 bénévoles, 12 000 personnes concernées et 1 200 000 repas servis dans le Gard.

Le Conseil général leur alloue une subvention de 15 000 € chaque année. "Je suis fier de contribuer, aussi via la subvention départementale, à la mobilisation collective de la mairie de Saint-Gilles et à celle de l’association des Restos du cœur mais je pense cependant que rendre la dignité aux personnes les plus démunies ne consiste pas seulement à faire la charité. Il faut plus de justice sociale... Il faut combattre le chômage et celui des plus jeunes, qui comme par exemple à Saint-Gilles atteint presque 38 % chez les 18/25 ans. N’oublions pas non plus les personnes qui travaillent car elles sont également durement touchées par la crise .... 15 000 travailleurs pauvres vivent dans le Gard" souligne Damien Alary qui poursuit en disant n’attendre rien du fameux sommet social programmé demain à l’Élysée avec les organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, etc.) et patronales (Medef, CGPME, etc.).

"Au delà des déclarations qui se veulent rassurantes, le gouvernement pratique une politique de sauvetage avec une hausse des prix qui risque d'engendrer encore plus de naufrages (gaz, Tva, essence....). Toutes ces hausses ont un lourd impact sur le pouvoir d'achat des foyers des Français, mais aussi sur le budget des collectivités comme celle que je préside" s’inquiète-t-il encore.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité