A la uneActualité générale.Actualités

GARD ET RÉGION : UNE POPULATION QUI CONTINUE À CROÎTRE FORTEMENT

La région Languedoc-Roussillon reste attractive et sa population continue de progresser. Preuve en est, à la suite de la publication des chiffres de l’INSEE récemment pour la période 1999 à 2009.

La population de la région a augmentée de +13 % sur 10 ans soit +1,3% par an (en moyenne), ce qui équivaut à 31.500 habitants en plus chaque année.

Par comparaison en France métropolitaine, en 2009, le nombre d’habitants (population légale) atteint le chiffre de 62.465.700, il y a dix ans, il se fixait à 58.518.400 individus, soit une progression de +7 % (+0,7 % par an en moyenne), soit 6 points de moins que pour la région.

Le département du Gard respecte la même tendance, avec une augmentation de sa population de +12 % entre 1999 et 2009. En termes de populations légales, elle est passée de 623.100 à 701.900 habitants sur la période, soit, en moyenne, une progression annuelle de 7.900 habitants.

Ces chiffres illustrent un net contraste avec le reste du territoire. Le Gard, et tous les autres départements de la région (hormis la Lozère) présente la plus forte croissance de population, avec la Corse, les Landes, le Var ou la Gironde notamment, qui ont tous vu leur population augmenter de plus de 1 % en moyenne par an, entre 1999 et 2009.

Illustration © INSEE

Villes les plus peuplées

Parmi les huit plus grandes villes de la région, on retrouve Nîmes (2e), avec 140.700 habitants (en 2099), derrière Montpellier (255.100 habitants en 2009). Deuxième ville gardoise que l’on retrouve dans ce « top 8 » : Alès, avec 41.400 habitants en 2009.

Concernant les communautés d’agglomération, Nîmes-Métropole se place deuxième parmi les plus peuplées avec 231.200 habitants, avec + 9 % d’augmentation en 10 ans. Le Grand Alès est huitième communauté d’agglo la plus peuplée avec 75.600, avec + 8 % d’augmentation.

Une forte densité également

La Gard se place aussi parmi les départements où la densité de population a le plus augmenté entre 1999 et 2009, avec en moyenne, de 1 à 5 habitant en plus par km², par an.

Illustration © INSEE

Plus de la moitié des habitants nés en Languedoc-Roussillon

La population du Languedoc-Roussillon est représentative d’un véritable brassage. Certes d’après des chiffres de l’INSSEE recueillis en 2008, 51 % des habitants sont natifs de la région. Mais 35 % sont originaires d’une autre région française (7 % d’Île-de-France, 5 % de PACA), et 14 % (374.450 habitants) sont nés à l’étranger (Algérie, Maroc, Espagne, notamment). Par ailleurs, au sein des 2.581.718 personnes recensées en 2008 dans la région,  230.000 (9 %) sont immigrés et 145.000 (6 %) de nationalité étrangère.

A noter que la population se trouve principalement répartie sur le littoral, aux bordures des aires urbaines et le long des axes autoroutiers (A75, A9).

Info Plus :

Le recensement 2012 a déjà commencé depuis le 19 janvier 2012. 303 communes de moins de 10.000 habitants du Languedoc-Roussillon seront recensées de manière exhaustive du 19 janvier au 18 février. Et 25 communes de 10.000 habitants et plus seront recensées par sondage entre le 19 janvier et le 25 février 2012.

Illustration © INSEE - Neuf Communautés d'agglomération les plus peuplées

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité