A la uneVauvert-Petite Camargue

13EMES RENCONTRES MUSIQUES DANSES « TRAD’HIVERNALES », CE VENDREDI 20 ET SAMEDI 21 JANVIER 2012

 

Les 13èmes rencontres musiques danses s'installent à Sommières ce week-end ...

Le rendez-vous est fixé ce vendredi 20 et samedi 21 janvier 2012 !

Treize, ce n’est pas un nombre de chance ou malchance, non. C'est simplement le témoignage que la passion, l’enthousiasme... Et beaucoup de travail, peuvent défier le temps. Nous voici donc à la 13ème édition des Trad’Hivernales. Et quand on jette un œil dans le rétroviseur, ça commence à être impressionnant : regardez l’avant dernière page de ce programme et vous y trouverez ce qu’une équipe de bénévoles peut faire (avec l’aide des partenaires bien sûr) quand elle est poussée par l’élan que lui donne la fidélité d’un public. Et vous pourrez aussi entrevoir la vitalité de ce monde des musiques et danses trads, largement ignoré par les grands médias mais qui, d’année en année, devient plus dynamique. Et après ce regard en arrière, allumons les étoiles... Que cette 13ème édition soit tournée vers l’avenir, et que la fête soit belle !!!

Les trad'hivernales débutent le vendredi par une soirée gratuite, avec concert, repas et balèti.

L'association Coriandre y offre une soupe (de campagne, de courge et gingembre ou d'ortie selon l'année) préparée pour 500 personnes à l'avance dans une ambiance bon enfant par une équipe de bénévoles et avec des légumes bio produits à Sommières.

Et chacun amène un plat de sa confection, mis en commun pour une auberge espagnole conviviale et répartis en bordure de la salle polyvalente, on vient y faire son choix et s'asseoir à une des tables, avec des amis ou des inconnus, occasion de retrouvailles ou de rencontres. Pendant le repas, plusieurs groupes se succèdent dans la salle, mais aussi sous le chapiteau monté sur le parking de la bibliothèque pour accueillir les nombreux amateurs de musiques trad'.

Vers 21 h, tout le monde met la main à la pâte pour débarrasser les tables afin de libérer l'espace, et le balèti commence !

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme complet :

VENDREDI 20 JANVIER 2012

SALLE LAWRENCE DURRELL ET
19h : Apéro en Musique, et Buffet géant tiré du sac animation par «La Masca» et la fanfare des «Lorkès 974».
Spectacle musical en déambulation et concert de coin de rue. Les sorciers de la Masca entonnent leurs polyphonies occitanes reprises par un fifre diabolique… Puis leur répondent les puissants Hautbois du Languedoc soutenus par la magie des Cornemuses de la Montagne Noire. Avec les percussions nord-africaines, le rythme bientôt se déploie et entraîne les danses, pour un voyage visuel et musical autour de la méditerranée.

21h : Concert de l'école intercommunale de musique de la section «Musique à danser» au point d'Oc.
Le Point d’Oc, c’est l’espace rencontres, un carrefour où se côtoient des luthiers (violon, accordéon, nyckelharpa, hautbois, vielle…) des associations occitanes (Marpoc, IEO…) des stands de librairie et CD, des articles occitans de Macarel… autour de l'exposition photo «musicians dins los balètis tradicionals» d'Alain Mignot proposée par l'équipe du festival Trad'Estiù de Foix. C’est aussi un concert le vendredi à 21h d’un ensemble composé d'élèves adolescents de l’École Intercommunale de Musique de la CCPS avec un accordéon, deux chanteuses (qui jouent, clarinette et guitare) deux flûtes à bec qui essaient de se détacher de la partition pour une approche festive de la
musique. Et le samedi à 17h30, le Point d’Oc proposera la conférence de Luc Charles-Dominique suivie à 20h du film «L'architecte» de Samuel Buton. Un film en quatre actes définissant la notion de territoire. Un voyage poétique entre l'espace façonné par la danse et l'espace modelé par le travail interrogeant la relation de l'homme à son territoire.

 

CONCERTS/BALS
Changement de plateau «La Masca» et «Lorkès 974».
Comme son nom l'indique «Lorkès 974» est une formation musicale de l'île de la réunion... Enfin presque. Qu'ils soient créoles ou «zoreils» (métropolitains à la Réunion), tous ces musiciens partagent la même passion du
Séga et du Maloya de l'île Bourbon. Retrouvant la vieille tradition des fanfares de la Réunion (lorkès an kuiv comme on dit en créole...) en y ajoutant les instruments spécifiques du Maloya (le Kayamb et le Roulèr), «Lorkès
974» vous propose un voyage festif vers les rivages de l'Océan Indien. Que ce soit sur scène ou bien en «déambulation», la Fanfare est très vite emportée par son propre rythme et vous emmènera avec elle... Loin ...
SALLE LAWRENCE DURRELL
21h30 «Guichen Brozhers» : Propulsés par l'énorme succès du groupe «Ar Re Yaouank», phénomène musical qui a bouleversé le paysage musical breton dans les années 1990, à l'instar d'Alan Stivell ou de Dan Ar Braz en leur temps, Fred et Jean-Charles, issus du monde du Fest-Noz (bal dansant breton), proposent aujourd'hui des compositions qui allient avec force et conviction, l'authenticité d'une inspiration pétrie de tradition à l'énergie des musiques actuelles. 20 ans de scène, des tournées à travers le monde, 9 albums, des centaines de concerts, une envie toujours aussi vive de convaincre le public, font que les frères Guichen sont une référence incontournable de la scène Bretonne, Folk et Celtique.
23h45 «PassAires» : Ces cinq musiciens de swing gascon aux parfums de résine, riches de leurs diversités, de leurs influences multiples, partagent avec leur public l’énergie et les émotions profondes. Celles que portent les musiques populaires et le chant traditionnel en langue occitane. Dans leur façon d’interpréter, de cadencer les mélodies qu’ils nous jouent, le lien qu’ils tissent avec la danse est tellement présent, que leur musique devient une musique à vivre avec les pieds, avec le corps tout entier. Et si scottishs, mazurkas se succèdent donnant place aux rondeaux et polkas, leur interprétation se veut libre, dynamique, et ouverte aux influences actuelles.

ESPACE «SOUS LES TOILES»
20h30 «Biscam Pas, le bal Québ'oc» : Grâce au métissage des styles musicaux, des instruments et des danses d'Occitanie et de la «Belle Province», Biscam Pas vous propose un bal chaleureux, mêlant les accents occitans et québécois... Les bourrées, rondeaux, rigaudons... Y côtoient des contredanses particulièrement conviviales, expliquées au fur et à mesure de la soirée… Ambiance garantie !

22h10 «Sous le Pont» : Ce petit trio d’Avignon est une perle de bal. Une vraie salade de notes. Comme un mesclun doux et léger, qui vient titiller nos papilles de quelques accents poivrés et de saveurs improbables. Un remède délicieux pour décrasser nos oreilles de folkeux, tapissées de violon et de diato. Dur de s’imaginer ce que font ensemble un Trombone, un Chromatique et un Xylophone. Dur dur de comprendre comment ils en sont arrivés à jouer de la musique folk à danser. Pourtant ils arrangent à leur sauce et avec grande subtilité, une musique qui fera sortir tout en douceur le danseur qui est en vous.

23h50 «Mélopées et Moribondes» : Mélopées et Moribondes s'égare à la recherche de timbres et d'ambiances nouvelles. S'inspirant des patterns des danses traditionnelles, ils soignent leurs affables mélopées en les fagotant d'un univers étrange et décalé.

 

SAMEDI 21 JANVIER 2012

10h30 : Séance du film «Architecte» au cinéma de Sommières pour 1€.
Un film en quatre actes définissant la notion de territoire. Un voyage poétique entre l'espace façonné par la danse et l'espace modelé par le travail interrogeant la relation de l'homme à son territoire.

11h : Animation musicale du Marché de Sommières
Avec «La Masca», «MOTF» et «Les Amis de Coriandre».
Spectacle musical en déambulation et concert de coin de rue. Les sorciers de la Masca entonnent leurs polyphonies occitanes reprises par un fifre diabolique… Puis leur répondent les puissants Hautbois du Languedoc soutenus par la magie des Cornemuses de la Montagne Noire. Avec les percussions nord-africaines, le rythme bientôt se déploie et entraîne les danses, pour un voyage visuel et musical autour de la méditerranée.

14h30 à 17h30 : Ateliers instrumentaux et de chant. / Ateliers de danses (débutants, confirmés).

17h30 : Conférence : «Des troubadours a Claude Marti» avec Luc Charles-Dominique au point d'Òc.
Cette conférence propose, à travers un vaste balayage historique, de brosser une histoire des musiques «populaires» occitanes, depuis celle des jongleurs médiévaux (XIIéme - XIIIéme siècles) et des ménétriers qui leur ont succédé au XIVéme siècle, jusqu’à la naissance du mouvement orphéonique au XIXéme siècle. Seront évoquées aussi les grandes collectes de chants populaires à partir du XIXéme siècle, puis, au XXéme siècle, la naissance d’une ethnomusicologie institutionnelle et universitaire. Enfin, cette conférence analysera les divers mouvements de «maintenance» (folklore, félibrige) ou de «renouveau» (folk, musiques «traditionnelles»), ce dernier étant contemporain en Occitanie d’une nouvelle chanson occitane politique et revendicative, dont Claude Marti fut l’une des figures de proue, aux côtés de chanteurs comme Jacmelina, Eric Fraj, Patric, Mans de Breish, Ma-
ria Rouanet, etc.

18h : Balèti enfants avec «Fial de Lana» espace sous les toiles.
Animé par la même passion pour les danses et la musique traditionnelle, ces musiciens tarnais font habituellement danser «les grands». Mais c’est avec une immense fierté que le «Fial De Lana» animera ce bal occitan pour les plus pe tits, toujours dans cet esprit de partage et de convivialité qui les caractérise. Parce que, les enfants d’aujourd’hui sont les danseurs de demain et pour que vive toujours la tradition...
18h30 : Concert intimiste avec «Delphine Aguilera» à la Chapelle.
A capela, parfois accompagnée de percussions la magie de la voix opère dans un répertoire composé de chants anciens ou modernes, des créations ou recréations, pétillantes et surprenantes. Dans la couleur de la langue romane pour une recherche constante. «Partager cet instant où la voix, musicale, vient nous toucher, nous heurter et nous effleurer. Les textes, poétiques, véhiculent bien-sûr le thème de l’amour, toujours, mais aussi celui des saisons, des tranches de vie. Comme des historiettes qui témoignent d’une activité humaine, les sentiments en seraient la ponctuation».
19h : Apéro officiel accompagné par «Lo Cocut».
Le Cocut est un groupe d’hommes réunis pour pratiquer la chant spontané «pour noces et banquets» en tirant dans la tradition occitane. La priorité est de se faire plaisir. Ils touchent à tout : gascon, languedocien, provençal,
Massif Central. La trad-trad et le trad plus récent (XXème siècle).

 

20h : Projection du film «Architecte» de Samuel Buton salle attenant au point d'Òc : Un film en quatre actes définissant la notion de territoire. Un voyage poétique entre l'espace façonné par la danse et l'espace modelé par le travail interrogeant la relation de l'homme à son territoire.

 

CONCERTS/BALS
Changement de plateau «La Masca» et «Pife Canto».
Quand sous le coup de Mistral, triangle et zabumba rencontrent sur leur chemin deux pifanos (flûtes traditionnelles brésiliennes) et qu'ils se lancent dans des joutes rythmiques et mélodiques pour savoir qui sera le plus résistant, il ne manquait plus que des voix féminines occitanes qui virevoltaient par là s'en mêlent pour obtenir Pife Canto, un joyeux mescladis brésil-occitano-percussivo-flutivocal.

SALLE LAWRENCE DURRELL

20h : Accueil extérieur «La Masca».

20h45 : «Lo Cor De La Plana» : Depuis 2001, au quartier de la Plaine à Marseille, lo còr de la plana réinvente la vocalité méridionale, en la mêlant aux sonorités archaïques d’une méditerranée violente et crue. La percussion et la voix sont le couple emblématique de ce rituel rudimentaire, minimal, accompagnés par ce que le corps peut encore faire battre d’essentiel : les mains, les pieds ou les peaux. Peuplés au début de saints sanguinaires et de monstres bienveillants, encore luisants des ardeurs d’une Provence païenne, les textes du vieux répertoire occitan y côtoient aujourd'hui la foule bigarrée de la cité phocéenne, faisant résonner et déraisonner dans le chant de ce groupe phare des nouvelles musiques traditionnelles, tout ce que le monde lui donne à entendre...
22h20 : «Brotto - Lopez» : Une énergie débordante, troublante, enivrante, une complicité musicale et scénique incomparable. Le duo rend ses lettres de noblesse au Bal Populaire des Pays d’Oc. Le duo en bal c’est l’efficacité et la virtuosité de Cyrille, sa façon de faire «groover», sa façon d’harmoniser, sa finesse et sa précision. Puis c’est la folie atomique de Guillaume, sa voix unique, ses flûtes vagabondes, son auto-dérision et sa générosité. La musique est rodée, parfois sensuelle, parfois charnelle, parfois chargée d’émotion, parfois soumise à l’explosion. Le répertoire mi-trad, mi-compo, mais entièrement ancré dans un territoire occitan ouvert à la modernité, à la Méditerranée, parfois même au monde entier… Le tout au service des danseurs. Le bal trad dévoile avec eux son nouveau visage, les danseurs sont transportés et ils en redemandent.

0h10 : «Tref» : La musique de Tref est un mélange de thèmes traditionnels, truffés de rythmes plus jazzy et de beaucoup de musique originale. Les diatonistes Wim Claeys, Didier Laloy et Bruno Letron et le percussionniste Fédéric Malempré viennent nous présenter leur 3ème album.

ESPACE «SOUS LES TOILES»
20h30 : «Les Zéoles» : Les Zéoles est un duo d’accordéons formé en 2008 par Amélie Denarié au diatonique et Anne Guinot au chromatique. Après un passage par les scènes de bals, avec le groupe Guilis ô Vent, elles décident de continuer la route à deux avec toujours dans leurs valises leurs compositions douces-amères, leurs mélodies espiègles et lyriques aux arrangements inspirés des musiques traditionnelles françaises et européennes mais aussi classiques. C’est l’amour du bal et de tout ce qu’il trimbale qui est à l’origine de ce duo mais aussi l’envie de chatouiller les oreilles. Un duo aux mélodies minutieuses et minuscules…
22h10 : «Cadavre Exquis» : Après 5 ans d'existence et un premier disque de compositions (Lost in Tradition - avril 2010), le quatuor rhône-alpin Cadavre Exquis poursuit son chemin et enrichit son répertoire de créations inédites où apparaissent de nouvelles sonorités. Les thèmes inspirés de trad ou de pop donnent parfois naissance à des improvisations jazz ou électro, les arrangements font dialoguer les instruments et l'énergie de la scène est communicative... Cadavre Exquis vous invite à découvrir un bal créatif pour le plus grand plaisir des danseurs et de toutes les oreilles curieuses.
23h50 : «La Péiro Douso» : La Péiro Douso, littéralement «Pierre douce» ou tendre, est dans les vallées Clûsoun et San Martin (vallées italiennes occitanes) le mot utilisé pour appeler le talc, minéral extrait jusqu’à aujourd’hui et connu dans le monde entier sous le nom de «Blanc des Alpes». Le Groupe est né en l’été 2008, et rapidement il s’est produit dans plusieurs concerts de leur région et au delà. Au mois de novembre 2010, deux ans après sa naissance, La Péiro joue à la renommée XXème «Fête de Lou Dalfin». Le Groupe compte jusqu’à présent environ cent concerts (fêtes, festivals, théâtre, concerts en refuges de montagne). Ils emploient des instruments, soit typiques de la musique occitane soit communs à d’autres formes de musique, le Groupe se fixe l’objectif d'interpréter la musique occitane en termes personnels et modernes, pour réunir toutes les générations et tous les goûts musicaux.

 

LES ATELIERS

ATELIERS MUSIQUE ET CHANT DE 14H30 À 17H30 / ESPACE LAWRENCE DURRELL

- ATELIER ACCORDÉON AVEC CYRILLE BROTTO
- ATELIER CHANT AVEC GUILLAUME LOPEZ
- ATELIER RYTHME AVEC BRUNO SENTOU

ATELIER DANSE DE 14H30 À 17H30 / ESPACE LAWRENCE DURRELL

- ATELIER DÉBUTANT JACQUES-ANDRE HASSENFORDER
- ATELIER CONFIRMÉ : CAROLE BERTRAND-GALÈS ET LES ZÉOLES DES OREILLES AUX ORTEILS

INSCRIPTION AUX ATELIERS : Réservation : Bernadette au 04 67 29 28 08 ou 06 32 21 72 37.

 

EXPOSITION Alain MIGNOT : VENDREDI ET SAMEDI AU POINT D’OC
Musicien et luthier dans le Morvan. Ce photographe amateur de talent va d’un événement musical à un autre à travers tout le pays et même plus loin, son appareil photo en bandoulière, il en profite pour photographier des musiciens dans les concerts, bals et stands de lutherie d'instruments traditionnels. Cette exposition présente ses coups de cœur et illustre les bons moments passés avec ses amis musiciens.

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS :
Association Coriandre, tél. 04 66 77 75 99 / contact@coriandre.info – www.tradhiv.coriandre.info
Restauration sur place vendredi et samedi

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité