Actualité générale.Actualités

LES ARÈNES DE COLLIOURE S’EFFONDRENT, ALLIANCE ANTICORRIDA TRIOMPHE

L'information a été révélée ce vendredi 3 février par l'association nîmoise l'Alliance Anticorrida. Michel Moly, le maire de Collioure a lancé un appel d'offre à la concurrence pour la destruction des arènes de la commune située dans les Pyrénées-Orientales. Le coup de fil à la mairie est resté sans réponse. Mais force est de constater la véracité des informations, document de l'appel d'offre en main.
"Après l'arrêt des corridas à Floirac, Bourg-Madame, Fenouillet, Gimont, Bezouce et Fréjus, c'est au tour de Collioure de refuser de voir des taureaux mourir pour divertir les spectateurs. Et ce pour une raison très simple : les corridas ne font plus recette. J'ai appris d'un élu que la raison de la destruction était la non-fréquentation des corridas et même des événements organisés dans le courant de l'été comme les taureaux piscine" lance Claire Starozinski, porte-parole de l'Alliance Anticorrida qui se réjouit de l'espoir ainsi soulevé par cette nouvelle, estimant que "cette volonté de rompre avec une tradition archaïque sera entérinée par beaucoup d'autres villes jusqu'à la dispartition totale de ces spectacles d'un autre âge."
"En août 2010, la Fédération des sociétés taurines de France célébrait pourtant Collioure comme un bastion catalan fidèle à la tauromachie ! L'annonce de cette capitulation est un indicateur supplémentaire de la mort annoncée des corridas et vient récompenser le travail de fond de l'association qui lutte inlassablement, depuis des années, pour attirer l'attention des élus sur les sévices et la mise à mort exercés sur des bovins pour le plaisir de certains."
Mais alors, que va-t-il y avoir à la place de ces fameuses arènes (démontables) ? Un parking. Et les travaux devraient débuter le 5 mars 2012 d'après l'appel d'offre lancé par la mairie de Collioure (date limite de réception : 15 février 2012).

Vous aimeriez aussi

10 réactions sur “LES ARÈNES DE COLLIOURE S’EFFONDRENT, ALLIANCE ANTICORRIDA TRIOMPHE”

  1. Elle triomphe de quoi l’alliance dans cette histoire ? je comprends pas lol. Grande manifestation anti corrida le 11 Février à Paris. RV à 15H00 devant l’Assemblée Nationale.

    Et un grand bravo au maire de Collioure… allez hop, une de moins ! 🙂

  2. Nous félicitons vivement le maire de Collioure pour sa décision de détruire les arènes de sa ville. Les arènes sont synonymes de barbarie et cruauté, il est bon de les remplacer par autre chose plus utile, ou les utiliser à des fins respectueuses de l’animal et de l’homme !

  3. Bravo au maire! La fin des corridas en France serait un pas pour la protection de l’enfance, ces spectacles cruels étant toujours accessible aux mineurs.
    Tiens je vais faire l’effort de me déplacer jusqu’à Paris le 11 aussi, j’ai entendu dire que ce sera une manifestation historique et festive. Pour la bonne cause!

  4. C’est une formidable nouvelle! Bravo à la mairie de Collioures qui s’oriente ainsi enfin sur la voie de la civilisation! La tauromachie vit ses dernières heures dans notre pays et dans les quelques pays où elle reste tolérée!

  5. Bravo à ce Maire lucide et courageux. Bravo à toutes les associations anti-corrida qui oeuvrent pour que société et éthique progressent ensemble. Que d’autres villes suivent! que les politiques appliquent la volonté des citoyens! 70% des Français sont contre la corrida.
    Tous à Paris Samedi 11 Février pour faire entendre la voix des taureaux.

  6. Bonne nouvelle que la disparition de ce truc de barbares.
    Moins bonne nouvelle de voir qu’on va y mettre à la place un parking. Autrement dit : remplacer le mal par un autre mal.

  7. Attention ! Certains n’ont pas compris ! Le maire ne rêve que d’une chose : pouvoir remonter des arènes si Collioure en a un jour les moyens ! Collioure reste un village « de tradition taurine » a-t-il dit !
    Aucune félicitation à lui adresser !
    http://www.lindependant.fr/2012/03/11/c-est-la-fin-des-arenes,122842.php
    Mais bravo au conseil municipal (18 votes pour la démolition, 2 contre)
    De plus, ces arènes ne seront pas détruites, mais vendues à un habitant d’un village organisateur de corridas : St Etienne du Grès (B.du Rhône) Non à la barbarie, où qu’elle soit !
    FLAC 66

  8. Contrairement aux autres animaux, le taureau de com­bat ne réagit pas aux blessures par la fuite mais par l’at­taque, et revient au combat face aux picadors, plutôt que fuir (aucun pro­-corrida ne prend plaisir à la dou­leur de l’animal comme imaginent les anti-corridas). On peut aussi rappeler à ce propos ses réticences pour quitter l’arène à la suite d’un « indulto » (grâce). Ce qui fait que le toro, dit bravo, est autant admiré. Précisons aussi, si cela avait échappé aux anti-corridas, qu’aucun spectateur ne touche à un poil de l’animal. Enfin, pour revenir à la no­tion de souffrance, celle-ci est largement déterminée par la conscience de l’intégrité physique et les représentations qui portent sur elle. De ce fait, son altération pro­voque une produc­tion fantasmatique, génératrice d’angoisse, pro­cessus qui ne peut concerner que l’humain.
    http://www.torofstf.com/infos2009/090511douleurillera.html

    Depuis que des études ont été faites au sein du laboratoire de physiologie animale de l’université de Madrid par le professeur J C Llera qui n’est pas un pro-corrida; études faites sur les tau­reaux et les no­villos, par la mesure des bêta-endor­phines produites par les toros bravos (10 fois plus que l’homme). Il s’agit d’un opiacé endo­gène qui est l’hormone chargée de bloquer les récepteurs de douleur (nocicepteurs), à l’en­droit où celle-ci se produit et jusqu’à ce qu’arrive un moment où cesse la sensation de douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité