A la uneActualité générale.Actualités

GRAU-DU-ROI : PLAGE SANS TABAC, « UNE FAUSSE BONNE IDÉE »

Lundi 20 février 2012, la signature d’une convention entre le maire (UMP) de Nice, Christian Estrosi, et le président de la Ligue nationale contre le cancer (LNCC) Gilbert Lenoir a permis d’officialiser le label "Plage sans tabac". Nice est la première ville ainsi labellisée. Dès « la prochaine saison estivale », d’après M. Estrosi (source AFP), la plage du Centenaire, sur la Promenade des Anglais, déjà labellisée "handyplage", sera interdite aux fumeurs. L'arrêté municipal ad hoc devrait paraître dans les trois mois. Les récalcitrants risquent des amendes pouvant aller jusqu'à 38 euros.

Et pour la côte gardoise alors ? Qu’en est-il ?

Pour Etienne Mourrut, député-maire (Ump) du Grau-du-Roi, il s’agit là « d’une fausse bonne idée ».

Le premier magistrat de la ville est opposé à l’idée d’imiter son homologue niçois, à la fois pour des questions d’ordre pratique, mais aussi sur le fonds.

Premièrement, « je vois mal comment faire respecter cette règle sur nos plages, au vu de leur surfaces trop importantes, même pour nos plages dites urbaines ». Il ne s’agit pas du même littoral qu’à Nice, « avec ses petites plages », déclare-t-il. Par ailleurs, « il est déjà difficile de faire respecter la loi sur les terrasses des bars… Alors sur les plages », ajoute-t-il.

M. Mourrut, précise d’autre part qu’il préfère faire « le choix de l’incitation, plutôt que celui de la répression », en commençant par l’incitation au civisme, comme celui qui conduit certains fumeurs à enfouir leurs mégots de cigarette dans le sable, plutôt que de privilégier les poubelles « suffisamment implantées » sur la plage du centre-ville, d’après l’édile, qui précise que « l’on en récupère pas mal [des mégots] avec les machines qui passent nettoyer ».

Par ailleurs, le député Ump reste optimiste quant à l’évolution des mœurs : « il y a seulement 20 ans, personne n’imaginait  qu’on ferait le tri sélectif ! » S’exclame-t-il. « Il ne faut donc pas se décourager, même s’il reste encore à faire », conclut celui qui privilégie donc le mode incitatif, « surtout envers les jeunes ».

À chacun sa plage alors, si le label « Plage sans tabac » ne fait pas encore l’unanimité sur nos côtes françaises.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité