GARD, GESTION DES RISQUES : DES PERTES « RECONNUES » POUR LES AGRICULTEURS EN 2011

La météo durant l’année 2011 n’a pas épargné les agriculteurs gardois. La préfecture du département vient de publier la reconnaissance de calamité agricole suite à deux évènements. Le premier à l’automne 2011, et le second suite aux périodes de sécheresse.

Tout d’abord, le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture du 9 février 2012 a formulé un avis favorable à la demande de reconnaissance de calamités agricoles, comme le déclare la préfecture du Gard, suite aux pluies torrentielles du 3 au 5 novembre 2011.

Il s’agit des pertes suivantes :

– les récoltes de carottes, épinards, salades (cultures en plein champs et sous serre), courges, cultures maraichères (choux, blettes, artichauts, courgettes, haricots verts) ;

– les pertes de fonds sur les sols et ouvrages (ponts, murets, palissage), stock de fourrage sur les parcelles, cheptel vif hors bâtiment (agneaux et brebis), oliviers, pommiers, pépinières de bambous.

La zone reconnue sinistrée s’étend sur les communes suivantes : Aigues Mortes, Anduze, Aramon, Bagnols-sur-Ceze, La Bastide d’Engras, Beaucaire, Beauvoisin, Bellegarde, Bouillargues, Cavillargues, Comps, Domazan, Durfort, Estezargues, Fournes, Generargues, Mandagout, Manduel, Meynes, Montrin, Remoulins, Ribaute les Tavernes, Saint André de Majencoules, Saint Bonnet du Gard, Saint Christol les Ales, Saint Félix de Pallieres, Saint Gilles, Saint Laurent d’Aigouze, Saint Sébastien d’Aigrefeuille, Sernhac, Sumène, Théziers, Tornac, Vallabregues, Valleraugue, Vauvert, Le Vigan, Villeneuve les Avignon.

Par ailleurs, le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture du 9 février 2011 a formulé un avis favorable à la demande de reconnaissance de calamités agricoles pour les pertes de récoltes de châtaignes suite à la sécheresse 2011.

La zone reconnue sinistrée s’étend sur les communes suivantes : Alès, Alzon, Arphy, Arre, Arrigas, Aujac, Aulas, Aumessas, Avèze, Bessèges, Bez et Esparon, Bonnevaux, Bordezac, Branoux les Taillades, Bréau et Salagosse, Cendras, Chambon, Chamborigaud, Colognac, Concoules, Corbès, Courry, Cros, Dourbies, Gagnières, Générargues, Génolhac, La Grand Combe, Lamelouze, Lasalle, Laval-Pradel, La Vernarède, Le Martinet, Les Plantiers, Les Salles du Gardon, L’Estréchure, Le Vigan, Malons et Elze, Mandagout, Mars, Meyrannes, Mialet, Molières Cavaillac, Molières sur Cèze, Monoblet, Montdardier, Notre Dame de la Rouvière, Peyremale, Peyroles, Pommiers, Ponteils et Bresis, Portes, Robiac, Rogues, Roquedur, Saint André de Majencoules, Saint André de Valborgne, Saint Bonnet de Salendrinque, Saint Bresson, Saint Christol les Ales, Sainte Cécile d’Andorge, Sainte Croix de Caderle, Saint Félix de Pallières, Saint Florent sur Auzonnet, Saint Jean de Valériscle, Saint Jean du Gard, Saint Jean du Pin, Saint Julien de la Nef, Saint Laurent le Minier, Saint Martial, Saint Paul la Coste, Saint Roman de Codières, Saint Sébastien d’Aigrefeuille, Saumane, Sénéchas, Soudorgues, Soustelle, Sumène, Thoiras, Vabres, Valleraugue.

Cette dernière procédure concerne uniquement les exploitants agricoles en activité, à titre principal ou secondaire.

Infos Pratiques :

Les dossiers de demande d’indemnisation peuvent être retirés dans les mairies des communes reconnues sinistrées, auprès des organismes agricoles, à la DDTM du Gard ou téléchargés directement sur le site de la DDTM :

Les dossiers doivent être déposés à la DDTM du Gard avant le 29 mars 2012.

Renseignements auprès de la D.D.T.M. du Gard, Service d’économie agricole, unité « aides directes – calamités agricoles» Gestionnaire calamités agricoles, Cendrine Gilloux : 04 66 62 62 02 /mail : cendrine.gilloux@gard.gouv.fr. Secrétariat de l’unité : 04 66 62 64 22.

Partager