Actualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

ALÈS : UN DEALER DE CANNABIS CONDAMNÉ À QUATRE ANS DE PRISON FERME

Trois jours. C'est le temps qu'il aura fallu aux policiers d'Alès pour mettre la main sur un dealer de cannabis qui avait établi son commerce de trafic de cannabis au cœur du parc du Colombier, à quelques mètres du commissariat. Le jeune homme de 22 ans, un Alésien bien connu des services de police, a été condamné ce vendredi 9 mars à quatre ans de prison.

Cette affaire commence le lundi 5 mars 2012. Les policiers alésiens sont alors prévenus par un opérateur en charge du service de vidéoprotection de la Mairie d'Alès, d'un trafic de stupéfiants. Vers 14h30, l'opérateur surprend, via une caméra installée à proximité du parc du Colombier, un événement qui semble être une transaction de drogue entre deux hommes. Un dispositif de surveillance est aussitôt mis en place avec la présence d'un fonctionnaire de police dans la salle du service de vidéoprotection et une patrouille planquée non loin du parc, prête à intervenir dès lors que le fonctionnaire aperçoit une transaction. Et il ne faudra pas attendre longtemps.

Dès le mardi, l'agent repère un fait suspect et en informe l'équipe mobile qui procèdera par la suite à l'interpellation d'un homme d'un cinquantaine d'années, en possession de quelques grammes de résine de cannabis, à l'abri du regard du dealer. Une fois au commissariat, le client ne tarde pas à admettre s'être approvisionné auprès du "trafiquant du parc du Colombier". Et cette opération sera répétée trois jours durant, le temps d'établir la réalité du trafic. En tout, ce sont trois clients qui seront interpellés pour détention et usage de stupéfiants. Ils s'en sortent avec un rappel à la loi.

Le dealer, lui, qui ne s'est rendu compte de rien, continu son petit trafic au parc. Mais ce jeudi 8 mars vers 14 heures, alors qu'il s'avance vers le parc pour y passer son après-midi, comme il en a l'habitude, il est surpris par des policiers qui procède à son interpellation. Caché dans son pantalon, les fonctionnaires retrouvent 34 grammes de résine de cannabis coupés en fines lamelles.

A l'issue de sa garde à vue, le jeune Alésien a été présenté devant le magistrat. Ce vendredi 9 mars, le tribunal correctionnel d'Alès a condamné le dealer à 4 ans de prison ferme et écroué à la maison d'arrêt de Nîmes. Un jugement peu clément, et pour cause, le jeune homme était bien connu des service de police. L'an passé, il avait notamment été contrôlé par la B.A.C. pour détention de cannabis.

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité