PolitiquePolitique.

NÎMES : POUTOU « SERRE LES FESSES POUR LES 500 PARRAINAGES »

© Photothèque Rouge - JMB

Alors qu’il était en visite à Nîmes pour une réunion publique qui se tenait au centre Pablo Neruda, ce vendredi soir (9 mars 2012), le candidat NPA Philippe Poutou a déclaré :

"On a entre les mains ou déposés au Conseil constitutionnel entre 450 et 460 parrainages. On a une cinquantaine de promesses à convertir. Mais on sait qu'il y aura de la déperdition. On serre les fesses pour avoir les 500. On n'est pas loin, mais on pense qu'il va nous en manquer quelques-uns".

Pour « convaincre les hésitants », durant tout le week-end, mais aussi lundi et mardi, les militants du NPA s’activeront sur le terrain, comme l’a indiqué le candidat qui a succédé à Olivier Besancenot dans l’exercice de la campagne présidentielle.

Il ajoute comme à l’image d’une compétition de football : "Passer la barre des 500, ce serait déjà une grosse victoire. On aura gagné notre premier tour. C'est comme la Ligue des champions de football, c'est passer la première phase".

Et pour la suite, pas question de rapprochement avec les autres formations de gauche : "Le Front de gauche pense qu'il y a quelque chose faire avec le parti socialiste. Nous, on est persuadé que le PS mènera une politique libérale. Il n'y a aucun espoir de ce côté-là. On veut la convergence des luttes sociales. La population doit se battre pour se défendre", affirme Philippe Poutou.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES : POUTOU « SERRE LES FESSES POUR LES 500 PARRAINAGES »”

  1. Nous avons été invités à participer au meeting se tenant sur Nîmes du NPA dans le cadre de la campagne de Philippe POUTOU, potentiel candidat aux Présidentielles 2012. Une délégation HEBDOPRINT était présente. Nous avons ouvert, à côté du candidat, le débat en expliquant de manière concise à l’auditoire la situation des Paru Vendu. Refaisant un bref historique, rappelant les dates importantes, du « 30 » en passant par Bonjour et pour finir par Paru Vendu. Nous avons resitué dans le temps les points forts de notre histoire. Nous avons insisté sur la chronologie des évènements nous amenant tous au Pôle Emploi à cause d’un « patron-voyou ». Philippe HERSANT n’a pas su gérer notre société et pour des raisons de gestion de son groupe de presse français nous a sciemment liquidé « au plus bas coût ». Faisant supporter à l’État les conséquences de sa mauvaise gestion et continuant à toucher des subventions publiques tout en développant son groupe de presse suisse très rentable sur les ruines fumantes de notre société. Deux intervenants ont à tour de rôle pris la parole : sur le combat contre l’exploitation du gaz de schiste et sur les mécanismes de la Dette. Philippe POUTOU pendant une heure a expliqué les grandes lignes de son combat et les raisons de sa candidature aux Présidentielles. Des échanges avec la salle ont eu lieu pour clore ce moment fort.
    De manière spontanée une collecte a été faite pour nous soutenir dans notre combat parmi les auditeurs. Nous les remercions vivement autant pour ce geste de solidarité que pour l’accueil chaleureux que nous avons eu de leur part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité