Actualité générale.ActualitésSanté.Société

TOUR DE FRANCE DE L’ALLIANCE VITA : 200 PERSONNES A NÎMES S’INTERROGENT SUR L’EUTHANASIE

DR

Cette semaine à Nîmes, 200 personnes sont venues pour rencontrer Caroline Roux ,secrétaire générale d’Alliance VITA et coordonatrice des services d’écoute de VITA , ainsi que le Professeur Olivier Jonquet , chef du service de réanimation du CHU de Montpellier et Professeur à la Faculté de Médecine de Nîmes-Montpellier.

Comment se passe la fin de vie en France ? Quels sont les besoins et les attentes des personnes âgées ? Comment l’euthanasie avance-t-elle ?

Ces questions ont été le fil rouge de cette soirée, et deux associations locales solidaires des personnes en fin de vie et personnes âgées ont été présentées : l’ASP (Association des Soins Palliatifs) qui forme à l’accompagnement des personnes en fin de vie et leur famille. A été également présenté un projet intergénérationnel de formation par des jeunes étudiants pour familiariser des personnes âgées avec l’univers d’internet.

Cette soirée fait partie du Tour de France de la solidarité qu’entreprend Alliance VITA dans 50 villes de France avant les élections présidentielles du 5 mars au 4 mai 2012. Alliance VITA souhaite sensibiliser les Français aux enjeux de solidarité autour de la fin de vie, face à la tentation de l’euthanasie.

Mais quelle est l'origine de cette Alliance VITA ?  Anciennement Alliance pour les droits de la vie (ADV), Alliance VITA est une association française, fondée en 1993 par Christine Boutin. Opposée au PACS et à l'avortement, elle est financée par des dons privés. Elle constitue le principal lobby pro-vie français. Elle est actuellement présidée par le docteur Xavier Mirabel.  L'objectif de l'association est de « promouvoir la protection de la vie humaine et le respect de la dignité de toute personne ». Elle revendique aujourd’hui 32 000 personnes dans toute la France.
Sur le thème « 2012 : la tentation de l’euthanasie », les intervenants VITA, associés à des témoins et experts de chaque ville-étape ont éclairé le débat et répondu à des questions-clés :
- L’euthanasie est-elle vraiment le dernier recours face à une douleur physique ou psychique jugée « insupportable » ?
- Comment les soignants et accompagnants qui agissent au quotidien auprès des personnes dépendantes ou en fin de vie vivent-ils les pratiques médicales de fin de vie?
- Comment décrypter la tentation de l’euthanasie et comment y répondre dans le respect de la dignité de chaque personne ?

Les intervenants ont reflété les appels et témoignages reçus par le service SOS fin de vie d’Alliance VITA (www.sosfindevie.org) qui offre une écoute aux personnes confrontées à une fin de vie difficile, au deuil, au suicide…

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité