A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : DE 2.000 à 3.000 PERSONNES POUR LA MARCHE DES ANIMAUX

Photo © objectifgard.com / MA

Les regards se sont posés sur le Gard et la ville de Nîmes ce samedi… La faute à une manifestation d’importance nationale et prévue de longue date : « La marche pour les animaux ». De multiples associations provenant de Lyon, Paris, de Savoie… Des suisses se seraient même déplacés, avec parmi elles, la Confédération Nationale des SPA de France, la SPA, la Fondation Brigitte Bardot, l’Alliance Anticorrida, dont la porte-parole, Claire Starozinski a pris « les choses en mains » non seulement avant, mais aussi pendant la marche pour cadrer l’évènement de manière très directive parfois, certainement au vu de l’enjeu, et du fait que trois autres manifestations se jouaient au même moment (« les motards en colère », le "Carnaval des différences" et cette marche).

Une marche qui a mobilisé 1.800 à 2.000 personnes d’après la police, plus de 3.000 d’après les organisateurs.

Photo © objectifgard.com / MA

Quoi qu’il en soit, cette manifestation a été très suivie, la foule étaient disciplinée et dense depuis la gare de Nîmes, avenue Feuchères, jusqu’à la Maison Carrée, où les manifestants se sont massés en bas des marches, comme il leur a été demandé, pour écouter maintes interventions de représentants d’associations et autres experts, rapportant les déclarations d’intention des divers candidats à l’élection présidentielle concernant la cause animale, en réponse au manifeste "nos voix pour les animaux"porté par le collectif pour amener le débat de la cause animale à exister au cours de la présidentielle 2012. Et force est de constater que les réponses se font pauvres, et lorsqu’elles ont été reçues par le collectif de la marche pour les animaux, elles semblaient souvent confuses ou contradictoires, d’après eux. Au jeu des « bonnes notes », Claire Starozinski et consorts semblent trouver les faveurs d’une candidate : Éva Joly, y compris à propos de la corrida. Sur ce point, la candidate d’Europe Écologie Les Verts s’est déclarée favorable et s’engagerait à « interdire l’accès des arènes aux jeunes de moins de 16 ans, ainsi qu’une proposition de loi « pour que s’instaure enfin un véritable débat démocratique sur la tauromachie au sein des deux assemblées ». C’est pourtant la candidate, qui aujourd’hui, au vu des sondages à le moins de chances de l’emporter. A croire que la cause animale n’est pas vraiment la priorité des ténors de la campagne présidentielle. Justement, Ceux qui sont « mis au pilori » par les défenseurs des animaux : Nicolas Sarkozy, surtout, suivi de François Hollande et François Bayrou (au vu de leur réponse qui met en avant la tradition d’une région à propos de la corrida par exemple). Marine Le Pen et Jean-Luc Mélanchon ayant prononcé des réponses « trop contradictoires ou confuses » pour satisfaire les défenseurs des animaux, qu’il s’agisse de la corrida, pour laquelle une nouvelle polémique est relancée à propos d'une liste falsifiée par l'ONCT, des conditions d’abattage (rituel ou non), de transport des animaux, de la question des animaux de laboratoire… Ils auraient ainsi décidé de ne « plus rien attendre du Gouvernement », comme l’annonce Frédéric Freund (directeur d’OABA, Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs). Ce dernier a annoncé qu’ils allaient passer par les règles de droit et le contentieux. Notamment sur la question des transports des animaux voués à l’abattage, à travers une proposition de résolution déposé au Conseil européen et à la Commission européenne, qui devra ensuite être traduite au niveau des différents états communautaires. Par ailleurs, d’après lui, il y a « un avant et un après 16 février 2012 », jour de diffusion du reportage d’Envoyé Spécial sur la question de l’abattage rituel, le manque de contrôle et la non étiquetage des produits de l’abattage. Une action contentieuse serait donc en cours au niveau du Conseil d’État et du Conseil constitutionnel afin que les juges ne répondent à une question : « L’État peut-il dicter les pratiques des citoyens dans un cadre réglementaire ? »

Photo © objectifgard.com / MA

Enfin Henri-Jean Servat, qui était de passage à Bagnols-sur-Cèze, dans le cadre du Festival du Livre et de la BD, était de retour dans la Gard, à Nîmes cette fois-ci. Le journaliste-écrivain s’est dit « fier de sa participation à cette marche », mais aussi un peu « honteux d’avoir besoin de descendre dans la rue pour défendre la cause animale », lui qui ne cache pas son opposition à la corrida, qu’il dit avoir eu beaucoup de mal à défendre quand il a débuté sa carrière successivement « à Midi Libre, France Inter et même France 2 », a-t-il témoigné. Il a remercié Brigitte Bardot de lui « avoir fait découvrir certaines horreurs » liées à la souffrance animale. Et, avant de rappeler à un public, acquis à sa cause, qu’il avait « un pouvoir important », à travers « la voix » qu’il pouvait apporter au candidat de son choix aux prochaines élections présidentielles et législatives, il précise : « peu importe le halal ou le casher, le problème, ce n’est pas la religion : arrêtez de manger de la viande, même si ce n’est pas facile. Faite-le progressivement. C’est la seule manière de résoudre le problème de la souffrance animale » [liée à la chaîne de production de viande].

Les bouchers seront sans doute très heureux de ce petit discours, même si la cause animale ne se réduit pas à cette question, comme les divers intervenants l’ont démontré. Pourtant la question alimentaire semblait tenir une grande place au sein des rangs des manifestants ce samedi après-midi. Il faut dire qu’une représentante de l’association végétarienne de France, présente dans le cortège nous révélait « qu’un milliard d’animaux étaient abattus en France, rien que pour produire de la viande, sans compter les produits de la mer, quand dans le monde, cela représente 60 milliards ».

Info Plus :

Cliquer ici, pour découvrir le site de l'opération.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES : DE 2.000 à 3.000 PERSONNES POUR LA MARCHE DES ANIMAUX”

  1. Je ne suis pas surprise des commentaires sur midi dit libre( où je suis refusee) je dis: tant que l on ne respectera pas l animal, on ne respectera pas l humain, aussi simple? pourtant…Si des gens sont pedophiles, martyrisent leur entourage, tabassent leurs enfants et femmes, est que: je vous laisse la reponse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité