VOLLEY : LA FIN D’UNE HISTOIRE POUR LUC MARQUET ET LE CAC ALÈS

C’est la fin d’une aventure qui a duré 4 ans entre Luc Marquet et le CAC Volley-Ball d’Alès, qui occupe actuellement la 5e place au classement de ligue B.

« C’est officiel depuis le comité directeur du club qui s’est tenu hier soir en présence de l’ensemble des dirigeants. Nous avons donc décidé de ne pas poursuivre d’un commun accord », nous confirme le coach du CAC.

Une décision partagée qui n’est pas une surprise apparemment : « jusque-là, avec le président (Ghislain Amsellem), nous étions tous les deux sceptiques sur l’opportunité d’une poursuite de mon contrat, au-delà des divergences de points de vue que nous avions », nous révèle Luc Marquet, au lendemain de cette réunion interne.

Le coach du CAC, à qui il reste un sérieux défi à relever cette année, avec en ligne de mire la montée en ligue A pour l’équipe Cévenole, à l’issue des Play Off, si elle les dispute ou si elle termine première, après les trois derniers matches de championnat, conclut : « j’ai un futur à poursuivre, le club aussi, on ne pouvait remettre cette décision à plus tard ».

Pour le moment, pas de révélations sur l’avenir du technicien, surnommé « lucky » durant sa carrière de joueur, qui pourrait être remplacé par son adjoint Elie Merheb, au club depuis une dizaine d’années, et qui s’occupe aujourd’hui encore des jeunes pousses. Rappelons que l’ancien réceptionneur-attaquant qui fêtera ses 42 ans ce mois-ci totalise 325 sélections en équipe de France et a débuté sa carrière professionnelle au club de l’Arago de Sète avant de passer par le championnat italien et le prestigieux club de Tour en France, avant d’entraîner le CAC Alès.

Partager