A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 : LE GARD SUBMERGÉ PAR LA VAGUE BLEUE MARINE

La poignée de militants Front national rassemblés au bar Chez Billy à Nîmes, lors du discours de Marine Le Pen. Photo DR/S.Ma

19h30, au 35 rue du Cirque Romain à Nîmes, au bar Chez Bill. C'est là qu'une poignée de militants du Front National se sont rassemblés pour assister à l'annonce des résultats du premier tour de l’Élection présidentielle 2012. À cette heure-là, déjà la rumeur court que Marine Le Pen, la candidate Front national, aurait réalisé le plus fort score de l'histoire du parti. Les sourires s'affichent avec beaucoup d'assurance.

Trente minutes après, les regards se figent sur l'écran de télévision accroché au fond du bar improvisé salle de réception. Le son est monté à son maximum. 19h59. Les militants retiennent leur souffle et leurs paroles. Ça y est, c'est l'heure de l'annonce, l'heure de mettre fin à ce suspens qui a pesé toute la journée, à plusieurs mois de campagne, des heures et des heures de tractages à travers tout le département pour les militants du FN, l'heure de révéler les candidats qui s'affronteront au second tour pour décrocher la place de président de la République... François Hollande, le candidat PS obtient 28,93% des votes soit 10 059 423 voix, Nicolas Sarkozy, le candidat sortant UMP approche lui les 27% des votes avec 8 926 450 voix et sur la troisième marche du podium, les Français ont élu Marine Le Pen à hauteur de 17,97% soit 6 248 515 voix. Un record historique pour le parti. Alors bien sûr, la première réaction des militants nîmois rassemblés Chez Bill a été de se tenir la tête, très déçus. Ce n'est qu'après coup, qu'il ont applaudi très enthousiastes, réalisant la performance de leur candidate qui a dépassé de presque 3 000 voix son opposant "presque" direct, Jean-Luc Mélenchon candidat pour le Front de Gauche avec ses 10, 96%.

Du côté du Gard, d'après les premières estimations (51.78% des résultats pris en compte) révélées par la Préfecture du Gard à 20 heures, puis à 21h30 (86.34% des comptages réalisés), Marine Le Pen arrive en tête avec 25.13% et 25, 90% encore une fois bien loin de Jean-Luc Mélenchon et ses 15, 51% et 13, 63%. Les militants du FN du Gard n'ont pas manqué de faire entendre leur réaction entre joie et déception.

Aline S. chauffeur de taxi, est elle très déçue par ce résultat. "Je pensais qu'on allait arriver au second tour. Je pense que le Sud de la France, plus touché par les problèmes d'immigration, s'est mobilisé autour de Marine Le Pen, mais pas le Nord et l'Ouest. Les Français devraient avoir honte. Nous allons encore subir pendant cinq ans une politique qui n'apportera rien de bon à la France, que ce soit le PS ou l'UMP qui gagne. Nous allons encore subir l'immigration et la délinquance sans bouger le petit doigt. Il faudra encore attendre cinq ans pour pouvoir espérer changer la situation de la France." Un compte rendu plutôt pessimiste qui finalement ne reflète pas l'esprit du parti en général, un esprit optimiste qui voit en ce résultat "le début d'une nouvelle aventure" comme le précise Olivier R., un commerçant nîmois âgé de 26 ans. "C'est le seul parti à avoir fait une grosse progression grâce au réveil des Français qui ne veut plus d'un système mondialiste. Et ça ne fait que commencer il reste encore les législatives au mois de juin. Et nous serons là de même que dans cinq ans pour la prochaine élection présidentielle."

Quant à savoir pour qui voteront les militants nîmois rencontrés au 35 rue du Cirque romain, à l'occasion du second tour de la présidentielle, la réponse est claire et unanime : "Ni Sarkozy, ni Hollande mais blanc."

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité