A la unePolitiquePolitique.

PRÉSIDENTIELLE 2012 : LES RÉACTIONS GARDOISES…

Photo © objectifgard.com / MA

En moins de 24h après une soirée consacrée aux résultats du premier tour des élections présidentielles riches en enseignements, notamment pour son taux de participation tant au niveau national (77,95 %), que local (81,49 % des exprimés dans le Gard), et que par le score de Marine Le Pen (qui arrive en tête dans le département avec 25,51 % des suffrages exprimés, devant N. Sarkozy, 24,86 %), diverses réactions d’élus et représentants locaux ont éclos ici et là. Extraits…

Max Roustan (député-maire Ump d’Alès) :

« Les choses ne sont pas jouées au niveau local comme national. Il n’y a pas eu une adhésion, une dynamique Hollande. On peut relever un vote de souffrance [relatif au FN]. Il faut donc être attentif à ce que disent les électeurs. Mais je suis confiant pour le second tour. L’important, c’est que huit Français sur dix se sont exprimés ». Toujours à propos du vote FN, et le score important notamment dans le Gard : « Il y a des commune rurales qui ont voté Le Pen. On ne peut pas toujours analyser en profondeur. Mais il y a le résultat d’une angoisse etc. Il faut écouter et donner des réponses ».

Franck Proust (député européen et Premier adjoint au maire Ump de Nîmes) :

« C’est un bon résultats au niveau national pour Nicolas Sarkozy. On annonçait un gros écart entre Hollande et Sarkozy, alors qu’on se retrouve avec un peu plus d’un point d’écart seulement entre les deux ». A propos de l’entre-deux tours : « cela va être dur pour Monsieur Hollande de faire la synthèse entre son propre programme, celui de Mélanchon et celui d’Eva Joly ».

Jean-Paul Fournier (sénateur-maire Ump de Nîmes) :

« Le résultat n’est pas si bon que cela pour Hollande. Au niveau national, il fait deux points de plus que Ségolène Royal il y a cinq ans. Tout est jouable. Désormais, deux programmes et deux hommes s’affrontent. Cela va être très serré ». À propos du Front National : « le vote du FN est très fluctuant. Parfois les gens s’expriment par un vote colère, qui résulte de problème liés à la sécurité etc. Ce n’est pas un vote raciste dans son ensemble. Il va falloir se remobiliser pour convaincre, pour l’avenir du pays et des Français ».

Richard Tibérino (adjoint au maire Ump de Nîmes) :

 « J’aurais préféré voir Sarkozy devant. Content de son score au niveau local (24,86 % sur le Gard), mais « soucieux de cette sacrée poussée du Front National ».

Laurent Burgoa (Conseiller Général Ump de Nimes 4 - Adjoint au Maire de Nimes)

« Avec presque 29 % des suffrages, les electeurs de Nimes 4 ont placé Nicolas Sarkozy en tete. En effet, le candidat de l'UMP arrive 1er dans 7 bureaux sur les 11 du Canton. En tant que Conseiller Général, je me réjouis de ces résultats et remercient les électeurs d'avoir accordé leur confiance en Nicolas Sarkozy. Pour les 15 jours à venir, je vais tenter de mobiliser les abstentionnistes afin que leur choix se porte sur Nicolas Sarkozy.
Concernant le Gard, les résultats sont un désaveu pour le Président Damien Alary puisque son candidat arrive en 3ème position. Les gardoises et gardois rejettent ainsi la politique d'assistanat de la majorité départementale et souhaitent une autre politique plus ambitieuse »
.

Philippe Berta (président du Modem du Gard) :

« On avait visé 10-12 %, donc c’est moins que prévu (NDLR : 9,13 % des suffrages au niveau national et 6,91 % dans le Gard). Mais on n’avait pas prévu une participation aussi forte et un vote FN aussi fort, ce qui a peut-être joué en notre défaveur. Après, même si je ne le reproche pas à François Bayrou, dont je suis proche depuis 17 ans, la campagne qu’il a faite n’était pas très « vendeuse », dans le sens du « il faut travailler plus, sur la question de la dette, qu’il faut de serrer les coudes, être solidaire… C’est vrai que tout cela ne fait pas rêver. Et la population est soit, dans une réaction très viscérale de gens qui sont à bout, soit dans l’envie de rêver à des lendemains meilleurs. Pourtant il faut rappeler que cela passe par un moment difficile. Et c’est moins vendeur que le smic à 1.700 euros ou « brûler les riches ». On n’a pas eu de vraie campagne où on a parlé, comme on a essayé de le faire, d’économie, d’emploi… Pour la suite on n’est pas très optimiste. Ce pays va très très mal. Je suis très inquiet pour les générations futures. Rassembler sur son nom à partir d’une base électorale de 20 %, pour un candidat comme pour l’autre veut dire que les décisions seront très dures à prendre. Marine Le Pen veut faire exploser la droite et monter un pari de gouvernement, ce qui pourrait créer une ouverture plus large au Centre. Un leadership que pourrait prendre François Bayrou. Ce qui compte pour nous, c’est d’imposer nos idées, et qu’elles soient mises en œuvres, même si elles sont reprises par d’autres ». Impossible d’obtenir de consignes de vote pour l’heure de la part du Modem Gardois, qui reste dans l’attente d’une éventuelle déclaration de François Bayrou ».

Benjamin Mathéaud, Conseiller municipal d'Alès, Secrétaire de section du PS d'Alès :

« À Alès, François Hollande arrive nettement en tête, plus de cinq points devant Nicolas Sarkozy. C'est un désaveu très clair pour le président sortant et ses soutiens locaux au premier rang desquels le député-maire UMP d'Alès ». […] L’élu municipal parle de « l'un de ses meilleurs scores dans le Gard » et d’une poussée contenue « du FN, qui n'arrive que troisième, contrairement à la tendance départementale ». Il appelle « à se rassembler massivement autour de la candidature de François Hollande le 6 mai prochain ».

Nicolas Cadène, Membre de l'équipe nationale de campagne, N°2 de la fédération PS du Gard :

« […] nous pouvons nous réjouir de la forte participation à ce scrutin majeur qui confirme la force de leurs messages. Enfin, le vote pour Marine Le Pen est très élevé, en particulier dans notre département. Si certains de ses électeurs sont à l'opposé de nos valeurs, beaucoup sont en réalité dans une posture de contestation face à un pouvoir politique qui n'agit pas pour eux mais pour une infime minorité. La droite sarkozyste a décrédibilisé la parole politique et s'en est systématiquement pris aux classes moyennes et populaires. Toute la gauche rassemblée doit s'adresser à eux pour les convaincre de la pertinence de notre projet, notamment pour remettre la finance au service de l'emploi et rendre à l'éducation son rôle d'émancipation ».

Julien Sanchez (Conseiller régional de Languedoc-Roussillon, Candidat aux législatives, 1re circonscription) :

« Je me félicite du résultat obtenu par Marine Le Pen au 1er tour de l'élection présidentielle.
La candidate à la flamme réalise une percée et obtient un meilleur résultat que Jean-Marie Le Pen en 2002, pourtant meilleure élection pour le Front. Dans le Gard, Marine Le Pen obtient par endroits des résultats allant jusqu'à 40% (y compris dans des villes importantes comme Beaucaire ou Saint-Gilles où Marine LE PEN obtient 35%) et le FN reste le 1er parti du département ce qui est de très bon augure pour les élections locales futures ».

Jean Paul Boré (Conseiller Régional PCF-Front de Gauche du Languedoc Roussillon)

« Le désaveu à l’égard de Nicolas Sarkozy est net mais la victoire n’est pas acquise. En Languedoc-Roussillon, les scores du Front de Gauche, NPA et LO sont identiques aux régionales : 14,71% pour 14,93% en 2010 et la gauche n’a pas encore partie gagnée. L’extrême droite est très menaçante. Le Gard est le seul département de France où le FN arrive en tête. Je ne cesse pour ma part depuis des années d’alerter et de mener l’action notamment au Conseil Régional, contre ce parti qui propage la division et la haine. Ce parti se nourrit de la désespérance et devons être plus attentifs à la situation des plus fragiles d’entre nous dans la région. J’en ai fait à nouveau part récemment au Président de la région. Le FN ne se combat pas seulement dans les seuls meetings le temps d’une campagne ou dans le verbe, mais au quotidien en étant présent dans les quartiers populaires, les entreprises. Il s’agit d’un défi majeur pour toute la gauche et les forces démocratiques.
La victoire est cependant à notre portée si nous savons nous mobiliser sur l’essentiel. J’appelle à la plus large mobilisation autour de la candidature de François Hollande ».

Christophe Cavard (Vice-président du CG30 - Conseiller général de Saint Chaptes), Geneviève Blanc (Conseillère générale d’Anduze), Éric Doulcier (Conseiller général du Vigan) EELV :

"Le score réalisé par Eva Joly même s’il avait été annoncé, ne reflète pas la campagne courageuse et tenace qu’elle a menée. Il n’en reste pas moins qu’une grande partie des thèmes portés par l’écologie politique ont animé les débats du premier tour : le nucléaire et la transition énergétique, la planification écologique, une autre économie contre la finance et les paradis fiscaux, une nouvelle République. Ces sujets ont été entendus et pris en compte par d’autres candidats de gauche. Le résultat de Nicolas Sarkozy  traduit sans ambiguïté le rejet de sa politique et ses conséquences désastreuses pour la vie quotidienne d’une majorité de Français. Par ailleurs en banalisant les thèses du FN tout au long de son mandat et de sa campagne, il a contribué à dédiaboliser et crédibiliser le parti d’extrême droite. Cette poussée du FN au plan national et notamment dans le Gard est extrêmement préoccupante car elle révèle un ancrage du vote FN sur la durée. Il reste désormais moins de deux semaines pour sortir le sortant, rassembler pour battre la droite, élire François Hollande à qui pas une voix ne doit manquer. Tous les écologistes ont cet objectif."

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “PRÉSIDENTIELLE 2012 : LES RÉACTIONS GARDOISES…”

  1. Roustan, toi et tes copains de la droite perdue, vous avez profité des voix FN pour votre élection en 2007 et qu’avez-vous fait pour éteindre ce feu qui couvait ? rien et aujourd’hui il est tjours là.
    C’est pas la peine de déclarer qu’il faut écouter et donner des réponses, c’est pas Sarko qui les a données, ni même toi.
    Les voix FN vous ont fait élire en 2007, elles vous feront perdre en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité