A la uneActualité générale.ActualitésEconomieMédias.PolitiquePolitique.

LE GARD, AU CŒUR DE LA PRÉSIDENTIELLE VUE PAR LA BBC…

Photo © objectifgard.com

Tout le monde scrute le paysage politique Français actuellement et « prend la température » auprès de la population Française, au lendemain du traditionnel débat d’entre-deux tours, et à 72 heures de la désignation ou de la réélection par les Français du prochain président de la République. Et le Gard, n’est pas en reste pour accueillir les curieux, et en particulier l’équipe de la BBC, son correspondant de Paris, Christian Fraser, en tête, qui était ce matin face aux Arènes de Nîmes pour réaliser sa revue de presse dédiée à l’actualité politique Française, face caméra. Une séquence retransmise en direct grâce au matériel amené sur place spécialement pour l’occasion.

Photo © objectifgard.com

En effet, on apprend à cette occasion que, aussi surprenant que cela puisse paraître, « les Anglais se passionnent pour ces élections en France », à tel point que ces derniers y seraient plus sensibles que celles qui se dérouleront aux Etats-Unis.

Alors qu’un correspondant se mobilise en permanence durant l’année pour la BBC, pour le second tour de la présidentielle, pas moins de 92 journalistes-correspondants de la chaîne publique anglaise seront répartis sur le territoire national le jour « J » (dimanche 6 mai).

Christian Fraser, en duplex de Nîmes, pour le journal de 10h00 de la chaîne britannique a pu se faire l’écho d’une analyse très « british » si ce n’est de la sociologie électorale, du moins de « ce qui se passe dans petits villages en France », en particulier dans le Gard, dans lequel le Front National a viré en tête du premier tour devant les deux grands partis républicains.

Photo © objectifgard.com

Le journaliste anglais, qui nous explique quel est le contexte politique outre-Manche, fait un parallèle avec l’équivalent du FN Français : le « BMP ». Un parti très vigoureusement critiqué par les Anglais, sur lequel la majorité des citoyens portent un regard très négatif. D’après le reporter, le parti frontiste bénéficierait en France d’une image « beaucoup plus sympathique » qu’il n’en  jouirait en Angleterre, ce qui choquerait d’autant plus les citoyens britanniques a-t-il explicité. Le journaliste étranger va plus loin et évoque le rôle de Nicolas Sarkozy : il aurait « normalisé » le parti d’extrême droite, en surfant sur les thématiques de ce dernier, tout au long de la campagne.

Autre élément observé lors de ce premier séjour gardois pour M. Fraser : hier, en reportage à Quissac, après avoir interrogé plusieurs habitants, aucun n’ont souhaité s’exprimer sur le vote en faveur de Marine Le Pen… Une tendance qui se manifestait plutôt il y a une dizaine d’années auraient-on pu penser, tant l’arrivée de la fille du leader historique avait pu rapprocher le parti d’extrême-droite des autres partis dits de Gouvernement, de par le discours moins « rugueux » notamment et les nouvelles ambitions affichées de celle qui a réuni plus de 25 % des suffrage dans le département.

Christian Fraser, après avoir évoqué la passion des Anglais pour les élections Française, nous a également confié que ses compatriotes appréciaient beaucoup de Sud de la France, et que lui, pour sa part, avait trouvé les Jardins de la Fontaine et les Arènes de Nîmes « magnifiques ». C’est déjà cela…

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité