A la uneFaits DiversFaits divers.

GRAU-DU-ROI, BANDIDO MORTELLE : CONFIRMATION EN APPEL DE LA CONDAMNATION DE DEUX ÉLUS

Photo © objectifgard.com / MA

Jean Spalma et Enry Bernard-Bertrand, deux élus du Grau-du-Roi ont vu, ce matin, leur jugement en appel confirmé à Nîmes. Ils avaient été d’abord condamnés en première instance pour homicide involontaire, à trois mois de prison avec sursis et 3.000 euros d’amende, suite au décès d’un homme âgé de 77 ans, dans le cadre d’une bandido organisée par la commune le 10 septembre 2006.

La victime, qui avait été transportée à l’hôpital, avait ensuite succombé dans la nuit, des suites d’un choc reçu au torse, provoqué par un taureau qui s’était  échappé lors de la fête locale, et qui s’était retrouvé libre de se mouvoir sur les trottoirs. Le lendemain des faits la famille portait plainte contre les organisateurs de la bandido.

Mais ce que regrettaient les mis en examen dans les couloirs du Palais ce matin, c’est qu’ils soient condamnés « en nom propre », en tant que « personne physique ». Même s’ils acceptent la responsabilité morale, M. Spalma précise que les élus sont « des citoyens au service de la commune. C’est le maire qui signe les arrêtés », prenant en exemple des cas d’espèce précédents, à Aigues Mortes et Arles à la suite desquels les maires auraient été par ailleurs relaxés.

Les élus ne souhaitent « pas s’arrêter là ». Me Sylvain Isatelle (pour le cabinet Christol), présent ce matin n’a pas souhaité s’exprimer, et attend la copie de la décision du délibéré « pour connaître les motifs précis » de celle-ci avant de se prononcer  sur un éventuel recours en Cassation.

Les mis en examen reconnaissent la gravité d’un tel accident, et témoigne de leur respect pour la personne disparue : « c’est quand même lourd à porter », avant de rappeler : « On ne peut pas tout maîtriser », et d’insister : « l’organisateur, c’est la commune ».

Enfin, Enry Bernard-Bertrand souligne que le député-maire « Étienne Mourrut est entièrement derrière nous », même s’il n’était pas présent physiquement ce matin, tout comme l’avocat de la partie civile, et la famille de la victime. Jean Spalma, de son côté, soutien que « tous les gens de la Provence sont mobilisés avec nous ».

Photo © objectifgard.com / MA

Etiquette

Vous aimeriez aussi

15 réactions sur “GRAU-DU-ROI, BANDIDO MORTELLE : CONFIRMATION EN APPEL DE LA CONDAMNATION DE DEUX ÉLUS”

  1. On organise, on prends toutes les responsabilités et … lorsque l’accident arrive, on doit assumer.
    La justice a fait son boulot, normal, personne est hors les lois.

    1. C est certain vu votre commentaire vous devez pas trop vous impliquer mais vous devez en profiter .Quand on va dans ces manifestations on sait les risques que l on prend et merci a ces gens qui organisent ces spectacles.

    2. oui c’est sur mais dans toutes entreprises c’est le patron le responsable, c’est à dire la commune, la justice à fait une belle boulette. Pour ma part je suis de tout cœur avec eux

  2. ok on organise on assume!!! mais quand on va a des manifestations taurines nous sommes bien conscient et prevenu des risques si l’on reste au milieu du parcours c’est notre fautes et non celles de organisateurs surtout qu’il y a des pancartes ou c’est bien marquer dessus que les organisateurs ne repondent pas des accidents! il est bien dit que les manifestations taurines sont dangereuses!!

  3. Bien sur qu’il faut assumer ! mais quand on prend le risque d’aller sur un parcours fermé, étanche, ou il y a une signalitique partout depuis l’entrée de la ville avertissant des dangers, ou la police annonce au micro l’imminent départ d’une abrivado ou bandido, ou une bombe retentit dès le départ de la manifestation ! ALORS LA IL FAUT ASSUMER AUSSI, et prendre ses responsabilités ! Il faut des bénévoles pour organiser des festivités, comme partout, mais c’est trop facile de les accuser en cas de problème. Si nos traditions ne vous plaisent pas : alors restez chez vous.

  4. Bonjour
    Je pense que Hummel n’a jamais du rien organisé de sa vie et encore moins etre bénévole dans une association quelconque car il ou elle ne parlerait pas ainsi.L’on peut prendre toutes les precautions possibles et inimaginables mais si les personnes presentes lors des manifestations ne se prennent pas un peu en main il y aura toujours des accidents.Le risque zero n’existe pas.

  5. bonjour je ^pense k les organisateur font de leurs mieux maitenant le risque zero n existe pas les juger comme des criminels c est un peu abusè en pensant atous c est violeurs ou alcoliques aux volants et j en passe eux parcontre prennent peux la c honteux è la c est des actes volontaires que eux c est pour faire plaisir et faire vivre les traditions camarguaise vive la bouvine est les organisateurs

  6. vive la bouvine est les traditions camargauise vive les organisateurs sans eux nous avons rien ils sont pas des criminels juste des personnes qu ils veulent faire plaisirsa leurs publics les violeurs les alcoliques extc…….eux souvent sont plaints faut arrete les conneries ouiiiiiiiiiiiii eux sont des criminels mais souvent ont les considères simplements comme des mamlades alors ils sont relatè avec du sursi c est le monde a l envers mes j adresse toutes mes condoleances a

  7. Hé ! à vouloir œuvrer du côté des arènes …. fallait rester faire du cinéma , à que c’est moins dangereux !!!!

  8. @ Yves : le maire de Salindre ….. Tu parles d’une capitale !
    Et savés de qu’a fa lou maïre de Gallargues ? :-)))

  9. Vu tous les commentaires, les organisateurs NE SONT PAS RESPONSABLES ET NE RÉPONDRE PAS AU ACCIDENTS, c’est marqué tous le long du parcours de l’abrivado !

  10. « NE SONT PAS RESPONSABLES ET NE RÉPONDENT PAS DES ACCIDENTS » certes les panneaux de ce genre existent.

    C’est juste un truc basique pour éviter que les procès.

    Quand vous organisez une manifestation vous êtes responsables…

  11. je viens juste apporter mon commentaire !!! n’oublier pas que ce mr connaissais vos fetes taurine car comme j’ai cru lire il sortais de chez lui !!! donc il faut assumer vos érreurs et arreter de pleurer sur votre sort juste respecter cet homme parti et qui a du laisser une famille dans la douleur … et surtout que le maire assume ces responsabiliter et arrete de se cacher derriere ces élus c’est bien dommage …

    1. bonjour
      le monsieur ne sortait pas de chez lui,il etait sur le parcours oui devant chez lui et il regardait passer la bandido.A plusieurs reprises des personnes lui ont demandées de s’enlever,alors c’est plutot à la famille d’assumer ses responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité