A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : Près de 40.000 personnes au Mas de Mingue pour la procession de Santa Cruz

Photo © objectifgard.com / MA

Pour ses 50 ans, la procession, qui avait lieu en cet après-midi de l’Ascension au Mas-de-Mingue à Nîmes, avait une saveur particulière pour tous ces Pieds Noirs, qui se remémoraient leur histoire, le temps d’un pèlerinage, qui n’attire pas uniquement les plus pieux de ces Chrétiens qui louent la Vierge, rebaptisée Notre Dame de Santa Cruz, du nom de la montagne qui domine la ville d’Oran (Algérie), et où était implantée la basilique qui soutenait la statue. Une représentation de la Vierge qui, en 1849, (pour la petite histoire) aurait fait s’abattre des pluies abondantes sur Oran, ce qui interrompit la terrible épidémie de choléra qui sévissait alors. C’est à la suite des massacres du 5 juillet 1962 à Oran, qu’à la demande de la communauté Pieds Noirs expatriée, la statue de la Vierge fut rapatriée à Nîmes dans le désormais Sanctuaire de Notre-Dame de Santa Cruz (dans la chapelle qui y fut érigée pour l’accueillir).

Comme chaque année, c’est durant trois quarts d’heure de marche que les pèlerins, « venus de la France entière, mais aussi du monde entier (notamment du Canada…) », comme nous le précise un « expatrié » d’Algérie, accompagnent la précieuse statue sur le chemin qui mène de l’Église de Courbessac jusqu’au Sanctuaire de Notre-Dame de Santa Cruz, le jour de l’Ascension.

Photo © objectifgard.com / MA

Sur le chemin, les pèlerins, dont une partie en tête du cortège portait des étendards, se déplaçaient au rythme d’un Ave Maria de circonstance, entonné juste avant de dépasser le collège Jules Valès (Avenue Notre-Dame de Santa Cruz).

Un des encadrants nous confie alors : « c’est comme à Oran. Les gens les plus pieux montaient à genoux, là-bas, sur 300 à 400 mètres au moins ». Il ajoute : « depuis qu’elle a fait disparaître le Choléra en trois jours, comme certains le racontent, il n’y a pas que les Chrétiens qui croient en elle. Les Musulmans d’Oran aussi. Ils l’appellent  Lala Myriam ».

Photo © objectifgard.com / MA

On peut découvrir au contact des anciens et des pèlerins habitués de ce rendez-vous, que les rangs étaient plus remplis il y a quelques années encore. « Certains ont disparus » depuis, au vu de leurs âges avancés, nous révèle-t-on. « En 1981, on pouvait voir se masser 120.000 personnes ici », pour l’un, alors que l’on apprendra que l’évènement aura attiré environ 40.000 personnes cette année (ce jeudi). Un autre nostalgique se souvient que « des personnalités venaient en nombre : Enrico Macias, Frédéric François, mais aussi des ministres, rapatriés eux-mêmes, pour la plupart ».

Nous avons tout de même croisé Yvan Lachaud, député du Gard et Premier-adjoint au maire de Nîmes, qui a assisté à la messe, dirigée par Mgr Wattebled (évêque de Nîmes), en présence du Nonce apostolique en France (NDLR : un agent diplomatique du Saint-Siège). Un office religieux qui fut accompagné par les chœurs de Garons et de Notre-Dame de l’Assomption. Une 50e procession qui s’est déroulée dans une humeur festive dans les rues du quartier nîmois du Mas de Mingue, et qui donne déjà rendez-vous à l’année prochaine pour une 51e procession.

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES : Près de 40.000 personnes au Mas de Mingue pour la procession de Santa Cruz”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité