A la uneCultureFéria de Nîmes.Insolite

NÎMES : La Feria des enfants, des jeux à gogo et des taureaux !

Ce mercredi 23 mai s'est ouverte la 10ème Feria des enfants organisée par Nîmes Métropole. Au programme ateliers, course de vache et spectacles. Photo DR/S.Ma

Mercredi, le jour des enfants. Mercredi 23 mai, le jour de la Feria des enfants. Une onzième édition à l'initiative de Nîmes métropole, qui une fois encore a rassemblé des milliers et des milliers de chérubins pour une journée entièrement dédiée à la fête, et pourquoi ils n'auraient pas le droit d'avoir leur propre Feria ?

C'est dans une ambiance bon enfant, que les festaïres miniatures se sont précipités du côté du Stade de la Bastide, sur la route de Générac. Bon enfant parce qu'on a pas entendu le moindre son pouvant s'apparenter à un  râlement et ce malgré les longues minutes d'attente pour accès aux diverses animations de la Feria. Non, l'heure était plutôt aux rires, tandis que les parents eux, riaient jaune en voyant leur(s) enfants partir en trompe, emportés par la foule, jusqu'à disparaître.

Des arènes comme pour la Feria des grands

Les raseteurs de l'école de Bouillargues ont fait quelques petites frayeurs aux jeunes spectateurs. Photo DR/S.Ma

Dans un coin de l'immense terrain de la Bastide bondé de monde, avaient été installées une arène de bois et de fer. Plus une place sur les estrades, beaucoup ont été contraints de s'appuyer contre l'arène, obligés de se mettre sur la pointe des pieds pour pouvoir apercevoir le spectacle. Un spectacle qui toutefois en valait la peine. Sur la piste encore humide, conséquence des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Nîmes ces derniers jours, Manon Lesage, 20 ans, monitrice diplômée d’État et artiste équestre venue tout spécialement de Barbentane (Bouches-du-Rhône) a fait une démonstration de voltige à cheval, un exercice périlleux parfaitement exécuté sous les applaudissements des enfants. Mais ce qu'attendait les garçons : les taureaux. Bon, ils n'ont eu droit qu'à la vache (de la manade Vidourlenque), mais peu importe, ils se sont régalés à voir les raseteurs de l'école de Bouillargues prenant tous les risques pour décrocher la cocarde. D'ailleurs en quittant l'arène avant la fin de la course, on pouvait les entendre de loin crier leur admiration ou leur peur aux raseteurs.

Inès, 10 ans de Saint-Geniès-de-Magloirès a su dompté le boeuf ou le taureau pour faire plus Feria. Photo DR/S.Ma

Passons sur les traditionnels jeux gonflables, mais arrêtons nous sur le rodeo. Bien entendu, les spectateurs ne pouvaient s'empêcher de se moquer, et surtout les parents sans vouloir cafarder, à chaque chute des apprentis cow-boys très secoués. Inès, 10 ans, a elle réussi à maîtriser la bête quelques minutes. Venue de Saint-Géniès-de-Magloirès avec sa grand-mère Marie-Claire, sa maman Céline et sa cousine Manon, 8 ans, la jeune fille explique tout sourire que la "Feria des enfants, c'est une tradition dans la famille." À Marie-CLaire de reprendre : "J'ai amené mes filles quand elles étaient jeunes, à l'époque, ça se passait derrière la patrimoine de Nîmes. C'est un super événement pour les enfants." C'est au pas de course qu'Inès et Manon ont poursuivi leur après-midi Feria, direction une autre animation. Des animations diverses et variées : création artistique avec des légumes, séance de maquillage, initiation à la pêche et au canoé-kayak, petit tour de poney... Tout, tout, tout, pourvu que les enfants s'amusent. Même le temps était de la partie, que demander de plus ? Que ça continue.

Malheureusement, la Feria des enfants a fermé ses portes à 17h30, donnant rendez-vous aux enfants l'année prochaine.

En images...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité