SIDA : AIDES interpelle les candidats aux législatives

Comme lors de la présidentielle, avec le mouvement  de défense des animaux par exemple, la campagne en vue des élections législatives sera le théâtre de l’expression de divers lobbies associatifs. AIDES, l’association qui se bat pour améliorer le travail de prévention et du traitement de la maladie du sida, entre de nouveau « en campagne », auprès des candidats locaux pour les législatives qui se tiendront les 10 et 17 juin 2012.

AIDES organise pour l’occasion un débat  avec les candidats aux élections législatives à Nîmes, le  jeudi 7 juin prochain, à 18h00, au centre Pablo Neruda, à Nîmes (salle n°2), sur le thème : « Législatives : serez‐vous le candidat de la fin du sida ? »

L’association rappelle que : « A cette occasion, nous avons proposé aux diverses formations politiques nîmoises 10 mesures pour mettre fin au sida. Avec la conviction que le sort de l’épidémie dépend autant des avancées thérapeutiques et des comportements de chacun que de la volonté politique de nos élus ».

AIDES indique le déroulé du débat : « Cinq  représentants  de  partis  politiques  de  la  Ville  de  Nîmes  (1ère  et  sixième  circ.) ont  accepté  de  répondre favorablement à l’invitation de AIDES, pour participer à un débat  ouvert à tous, et animé par les militants de AIDES autour des « 10 mesures pour mettre fin au sida ». Nous aborderons avec eux des sujets concrets autour des enjeux de santé : Les conditions de vie des personnes touchées par le VIH et/ou une hépatite, l’accès aux soins  et  au  séjour  des  étrangers  malades,  l’homophobie,  la  prévention  et  soins  auprès  des  travailleurs  du sexe et des usagers de drogues, les politiques de santé, les moyens financiers nécessaires pour enrayer les épidémies de VIH et des hépatites ».

Les partis ayant accepté de participer, d’après les organisateurs sont :

– Europe Ecologie les Verts

‐ Le Front de Gauche,

‐ Le MoDem

‐ Le Nouveau centre

‐ Le Parti socialiste

Partager