EconomieEconomie.

NÎMES : Le conseil général réajuste son budget

Denis Bouad anime l'assemblée départementale du Conseil Général

Ce jeudi matin, à l'auditorium de la Maison du Département à Nîmes, le Conseil Général s'est réuni, en séance publique, dans le but d'ajuster son budget. Voté à la majorité, le budget comporte 15,7 millions d'euros de nouvelles dépenses et 2,7 millions d'euros de recettes hors emprunt d'équilibre.

www.objectifgard.com fait le point sur les dossiers ajustés :

Des contrats d’apprentissage à la rentrée 2012
L’un des axes de travail prioritaire cette année pour le Département est l’accès à l’emploi pour les jeunes. Il a donc été décidé de montrer l’exemple en prévoyant d’accueillir 16 apprentis au sein de la collectivité territoriale dès la prochaine rentrée scolaire. Cet accueil se fera en alternance, mode de formation qui permet d’aider les jeunes à trouver une place dans la vie professionnelle.
Sous quelles conditions pour l’apprenti ?
- Etre étudiant de 16 à 26 ans, sur une durée de 1 à 3 ans, pour un diplôme du CAP à celui d’ingénieur, dans différents domaines de compétences.
- Etre rémunéré en fonction de son âge et du niveau du diplôme préparé.
- bénéficier d’avantages (restauration, transport, frais de mission…) au même titre qu’un agent de la collectivité.
- être suivi par un maître de stage formé.
Le Conseil régional du Languedoc-Roussillon apportera une aide individuelle au financement de la formation. Ces frais seront à la charge de la collectivité (jusqu’à 6 500 € par an et par apprenti). Le Département quant à lui consacrera 150 000 euros pour la prise des frais pédagogiques et à la rémunération de l’apprenti. Le CNFPT s’engage aussi à faciliter l’intégration des futurs apprentis par la mise en place de formations spécifiques à la préparation des concours de la Fonction Publique Territoriale et par la formation des maîtres d’apprentissage.

 

SOCIAL / protection de l’enfance
L’Assemblée départementale a voté 200 000 € pour l’hébergement, en hôtel, de familles prises en charge par le Département.

 

INFRASTRUCTURES ET DEPLACEMENTS / Réseau EDGARD
- 1 550 000 € votés pour le délégataire 4TDG liés au coût du service pour le transport des voyageurs hors transport scolaire (hausse du carburant, évolutions de l’offre saisonnière,...).

- 52.000 € votés suite à l’augmentation du coût de la prise en charge du transport des publics précarisés (évolution du taux de TVA, hausse du nombre de bénéficiaires)

- 1 325 000 € votés pour le délégataire afin de maintenir la gratuité du transport scolaire
Cette augmentation inclut notamment :
- 500 élèves de plus que les effectifs prévus à la précédente rentrée scolaire
- la hausse du taux de la TVA.
- une prévision de 400 élèves de plus à partir de la rentrée 2012.

- 1 500 000 € votés pour la prise en charge du transport des élèves handicapés en taxi, ambulance ou VSL. Cette enveloppe s’explique notamment par :
- la hausse importante des effectifs (+18 %)
- l’augmentation des tarifs préfectoraux incluant la hausse du taux de TVA
- une hausse significative des trajets « longue distance »

La politique du transport scolaire assure la gratuité pour une très large majorité des 23 150 élèves qui voyagent chaque jour sur le réseau départemental. Cela représente 869 € par élève et par an pour le Conseil général.

 

 

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité