Actualité générale.ActualitésSanté.Société

Les urgences du CHU de Nîmes repensées pour le confort des patients

Les urgences du CHU de Nîmes se réorganisent en différents secteurs pour faciliter le parcours du patient. Photo DR/

Le service des Urgences a déménagé dans la dernière partie des locaux réhabilités le 10 mai 2012. Une phase de réorganisation est en cours. Prenant en compte les attentes exprimées par les patients, le CHU de Nîmes s'est engagé à mener des actions pour améliorer le service des urgences : être bien accueilli, être soigné et être informé de son état de santé, avoir un lit rapidement en cas de nécessité.

Ainsi, un investissement conséquent a été réalisé sur le service des urgences en termes de moyens humains et logistiques, soit 8 416 000€ (coût  des travaux). Le bâtiment est neuf et spacieux, les équipes seront renforcées. Ces ambitions s’accompagnent d’une  sensibilisation de la population au bon usage des urgences et des accès aux soins.

Pour le patient, les deux nouveautés visibles immédiatement sont la possibilité d’avoir un accompagnant au sein des urgences et la connaissance de son équipe médicale et paramédicale dédiée. A l’entrée des urgences, un professionnel oriente le patient en fonction de sa gravité, de son âge (adulte ou enfant) et de la nature traumati que ou non vers le secteur adapté.

Le Bon Usage des urgences : en cas de doute, appelez le 15

60 000 patients sont pris en charge aux urgences du CHU de Nîmes par an. Le chiffre a doublé en 10 ans. Pourtant un constat s’impose le nombre d’hospitalisations après passage aux urgences ne suit pas la même courbe d’augmentati on. Ainsi cette croissance s’explique essentiellement par l’afflux de patients n’ayant en réalité pas besoin de l’ensemble des moyens de l’hôpital. En effet, entre 7 et 8 patients sur 10 ne sont pas hospitalisés.

Aujourd’hui la permanence des soins est organisée à ce jour sur Nîmes avec un ensemble de moyens qui commencent d’abord par les médecins généralistes en journée et leur système de garde (par exemple : SOS médecin et la maison médicale de garde le soir et week-end). Pourtant au moindre doute, la population aura souvent comme réflexe de venir directement aux urgences sans penser aux autres modes d’accès aux soins. Les professionnels urgentistes du CHU de Nîmes conseillent à la populati on en proie au doute d’appeler systémati quement le 15. C’est en effet un médecin du centre 15 qui décidera en fonction des descriptions téléphoniques d’orienter le patient vers la meilleure prise en charge pour lui, ce médecin informera l’arrivée du patient aux urgences si cette orientation est nécessaire.

Des zones d’accueil sectorisées

La nouvelle organisation par secteur permet une lisibilité du parcours du patient. Les circuits identifiés sont les suivants :
· Circuit ambulatoire
· Circuit déchocage
· Circuit pédiatrie
· Circuit médico chirurgical (dont psychiatrie)
· Circuit traumatologie (orthopédie et autre traumatologie)

Le nouveau service des urgences a prévu des zones d’att ente sectorisées séparées de l’accueil et des autres secteurs des urgences avec un secteur dédié aux enfants (mis en place en juillet 2012). Ce qui permet par exemple de disposer d’une peti te salle de jeux pour les enfants où l’association des blouses roses intervient régulièrement. Le fonctionnement d’urgences spécialisées est maintenu avec les filières d’entrée directe pour la cardiologie, la gynécologie obstétrique et la psychiatrie.

Les relati ons étroites avec la Maison Médicale de Garde et celles avec SOS Médecins sont quotidiennes pour que le pati ent soit réorienté lorsque sa pathologie le permet. Le service des urgences va travailler sur l’information des délais d’attente des résultats d’examen, ainsi que les étapes des prises en charge.

Après la prise en charge aux urgences, obtenir un lit dans le service concerné est parfois long lorsque le nombre de demande est élevé. Les patients pris en charge par les urgences et en attente d’hospitalisation sont désormais accueillis dans une zone identifiée : le secteur de pré-hospitalisation. Le CHU de Nîmes travaille sur le parcours des patients et les lits d’hospitalisation pour que le patient obtienne un lit le plus rapidement possible, grâce à l’organisation de la sortie des patients, la centralisation du brancardage, la convention signée avec le syndicat des
ambulanciers.

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité