NÎMES : Les envies de conquêtes municipales de Damien Alary suscitent déjà la polémique

Thierry Procida - Photo © objectifgard.com / S. Ma

Damien Alary (PS), président du conseil général du Gard et vice-président du conseil régional Languedoc-Roussillon, a annoncé à l’hôtel Mouret, hier soir, qu’il se lancerait dans la bataille municipale face à Jean-Paul Fournier (Ump) en 2014.

Thierry Procida (Nouveau Centre), conseiller municipal et conseiller général de l’opposition a déjà réagi aux ambitions du président du département, dont il prédit le « crash ». L’élu local critique, dans un communiqué publié ce mardi, l’empressement à annoncer cette future candidature en 2014, « à peine les élections législatives passées ».

Il ajoute que « Monsieur ALARY a été ré-élu Président du Conseil Général il y a seulement un an, et nous annonce  à présent qu’il va passer les deux prochaines années en campagne ! Les gardois apprécieront ».

Il attaque sévèrement le représentant de l’exécutif gardois : « Plus grave, Damien ALARY c’est aussi une politique départementale basée sur le clientèlisme et l’assistanat, financés par des hausses d’impôts régulières. C’est le refus de financer la gare TGV à Manduel quand il paie, le doigt sur la couture du pantalon, la construction d’une ligne qui, sans gare, ne profiterait qu’à Montpellier […] ».

« Damien Alary ne connaît pas Nîmes, et son parachutage se transformera, je n’en doute pas, en crash dignes de ceux de Ségolène Royal et de Jack Lang », conclut-il.

Stella Pinnisi, secrétaire nîmoise d’EELV y est allée, elle aussi de sa petite réaction : “La victoire sans précédent de la Gauche et des écologistes aux Législatives a vraisemblablement donné des ailes à Damien Alary au regard de ses déclarations de candidature d’hier soir même si ce n’est qu’une demi-surprise. Oui Damien, nous devons rassembler, dès le premier tour si possible, tous ceux qui veulent enfin changer d’équipe municipale, tous ceux qui veulent battre la droite.

Malgré toutes les difficultés rencontrées, l’accord national pour les Législatives entre le Parti Socialiste et Europe Ecologie Les Verts a été une belle réussite et  permis à François Hollande d’obtenir une majorité parlementaire forte et riche de sa diversité. Si nous avons pu le faire à l’échelle nationale nous pourrons le faire au niveau de la ville.

Mais être contre n’est pas suffisant pour créer cette dynamique. Un tel rassemblement nécessite d’avoir un projet commun ambitieux pour notre ville. Avant de parler des hommes et des femmes qui seront sur cette liste, travaillons ensemble à des propositions innovantes au service de tous. Ce sera la clé de notre victoire commune.” C’est dit.

 Mickaël Attiach

mickael.attiach@objectifgard.com

Partager