A la uneActualité générale.ActualitésPolémique.

MARGUERITTES : Les gens du voyage s’invitent sur le stade tout neuf, résultat 50 000€ de dégâts

Les gens du voyage se sont installés sans autorisation sur le terrain d'honneur du stade Praden de Marguerittes. Photo DR/S.Ma

Dimanche après-midi, une centaine de véhicules appartenant aux gens du voyage débarquaient sans crier gare à Marguerittes, à un poignée de kilomètres de Nîmes. Arrivant de Saint-Tropez pour se rendre à Lourdes, ils se sont accordés une halte de quelques jours sur le terrain d'honneur tout neuf du stade de Praden, "l'une des plus belles pelouses du Gard."

Mais pour pouvoir s'installer sur ce stade, "les gens du voyage ont forcé le portail et ont fait de nombreux dégâts notamment sur le réseau d'arrosage. Les préjudices sont estimés à près de 50 000€" explique William Portal, le maire de Marguerittes, qui a mis en place ce mardi 7 août une cellule de crise pour trouver une solution à cette situation. "Qui va rembourser les dégâts ? Et surtout, si jamais il arrive un malheur, c'est moi qui serait jugé responsable. Il faut savoir qu'ils se jettent dans le plan d'eau où la baignade est interdite. De plus, ils ont branché des fils de partout. Ces branchements sauvages sont très dangereux. Un enfant pourrait facilement se faire mal" s'angoisse le maire qui a remis aux gens du voyage un référé administratif. Ainsi, leurs représentants seront convoqués dès demain au tribunal de Nîmes pour qu'un terrain d'entente soit trouvé afin qu'ils quittent les lieux et qu'ils paient bien entendu pour les dégâts occasionnés. "S'ils s'étaient présentés à la mairie et auraient demander un emplacement comme d'autres l'ont fait avant eux, nous leur aurions trouvé un endroit. Mais là ils se sont installés sans rien dire à personne, je n'ai jamais vu ça" se désole William Portal.

Un arrêté pour la fermeture du centre aéré

En attendant qu'ils veuillent bien libérer les lieux -- "je ne peux pas les faire partir moi-même car je n'ai aucune prorogative qui me le permette" précise William Portal -- le club de football de la commune, l'Entente sportive marguerittoise, ainsi que le centre aéré du Mas Praden doivent soit suspendre leurs activités, soit s'adapter. Une situation délicate qui pourrait obliger l'édile à prendre un arrêté municipal pour la fermeture du centre aéré par mesure de sécurité. "Aujourd'hui, nous sommes en relation avec la préfecture du Gard pour mettre en place un dispositif afin assurer la sécurité et la salubrité publique. Je ne veux prendre aucun risque."

Une aire d'accueil des gens du voyage bientôt à Marguerittes

En marge de cette histoire de campement improvisé sur un terrain de foot "en toute impunité", il est à noter que très bientôt la commune de Marguerittes comprendra dans ses parcelles de terrain une aire d'accueil destinée aux gens du voyage comme le prévoit le schéma départemental daté du 27 juin 2012. Ainsi le Gard comptera d'ici 2018, 326 places d’accueil et deux aires de grands passages (Bellegarde et Pont-Saint-Esprit) dans 22 communes dont Marguerittes et 3 EPCI (Établissement public de coopération intercommunale).

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité