• Home »
  • A la une »
  • NÎMES OLYMPIQUE – SEDAN : Les crocos tiennent enfin leur première victoire !

NÎMES OLYMPIQUE – SEDAN : Les crocos tiennent enfin leur première victoire !

Ce soir, Vincent Gragnic a offert la première victoire des crocos face à son ancien club de Sedan

Ouf ! On respire enfin côté nîmois. Cette première victoire de la saison, acquise à l’extérieur, fait du bien à tout le monde : aux supporters, au moral de l’équipe et du staff et au classement. Et pourtant, elle a mis du temps à se dessiner. Comme on dit, les crocos sont allés la chercher. Mais que ce fut compliqué. Ce soir, à Sedan, l’équipe de Victor Zvunka a fait tourner ses supporters en bourrique.

Faut-il encore le souligner, puisque c’est toutes les semaines la même chose, les crocos sont parfaitement entrés dans le match. Ils prennent le jeu à leur compte, dominent leur adversaire. Si l’on peut tirer un point positif de ce début de saison, c’est que les Nîmois se comportent à l’extérieur comme ils joueraient à domicile. Ils sont tout de suite à l’aise, très vite dans le match. Mais d’habitude, c’était la suite qui laissait à désirer. Eh bien, pas ce soir.

Dès la 7eme minute, Benezet est idéalement servi sur un bon prolongement de la tête. Plein axe, il se présente face à Ulrich Ramé et le trompe d’une frappe du gauche. 0-1. Mais, comme il est difficile de perdre ses mauvaises habitudes, les Nîmois vont retomber dans leurs travers. A la 23eme, Sedan obtient un coup franc. Celui-ci est mal renvoyé par la défense, le ballon traine dans la surface et, après un cafouillage, Abdulay Diaby, au point de penalty, est tout heureux de récupérer le ballon et frappe. Merville, battu, ne bouge pas. 1-1.

A la 43eme minute, Sedan prend l’avantage. Sur un nouveau coup-franc, Cyrille Merville n’est pas complètement irréprochable. Le portier nîmois ne parvient pas à capter le ballon qui rebondit devant lui. Celui-ci revient sur la tête de Reset qui n’a plus qu’à ajuster le dernier rempart nîmois. Miodrag Stosic tente de dégager le ballon mais le propulse dans ses propres filets. 2-1. Vexés, les crocos réagissent sur l’engagement. Encore sur un prolongement de la tête, cette fois c’est Romain Thibault qui, à l’entrée de la surface, effectue une belle reprise de volée du gauche. Sa frappe croisée trompe Ramé. A la mi-temps, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul mais spectaculaire de 2-2.

Les 5 000 spectateurs du stade Louis Dugauguez ne sont pas au bout de leurs surprises. De leurs mauvaises surprises. Le but qui vient à la 61eme minute est un double coup de poignard pour les supporters des sangliers. Non seulement, il est marqué par Nîmes. Mais, en plus, par un des leurs. Un ancien de la maison qui, il y a deux mois encore, effectuait la préparation avec le club sedanais. Vous l’aurez deviné, c’est la dernière recrue nîmoise, Vincent Gragnic qui crucifie son ancienne équipe de la tête. 2-3. On tremblera jusqu’à la fin pour les Nîmois. Mais, ce soir, Nîmes devait s’imposer. Les crocos repartent des Ardennes avec les trois points et se placent à la quinzième place du classement. Et si les joueurs nîmois restaient sur cette dynamique et tentaient de décrocher une première victoire à domicile ? Juste comme ça, pour voir ce que ça fait… Contre Caen, par exemple, vendredi prochain… Ce serait une bonne idée, non ?

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Partager