A la une

NÎMES : Le tabac c’est tabou, les buralistes sont à bout

Objectifgard.com évoquait déjà le sujet à la fin du mois de juillet: l'idée de vendre des paquets neutres, dissimulés sous le comptoir qui plus est, agace particulièrement les buralistes. Mais le projet impulsé par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, est actuellement entre les mains de l'Europe qui devra statuer dès cet automne. La France emboîtera-t-elle le pas de l'Australie qui mettra en vente ses paquets sans logo dès le 1er décembre 2012 ?

La Chambre Syndicale des Buralistes du Gard se sont réunis à Nîmes pour manifester contre le projet "des paquets neutres". Photo DR/S.Ma

Une hypothèse qui inquiète les buralistes jusque dans le Gard. À Nîmes, ce jeudi 6 septembre, dès 11 heures, ils étaient une vingtaine à s'être regroupés au bureau de tabac Pantel, planté le long de l'avenue Jean-Jaurès, répondant ainsi à l'appel de la Chambre Syndicale des Buralistes du Gard présidée par Ghislaine Mazoyer. Pendant quelques minutes, ils ont tiré un drap blanc devant les linéaires du Tabac cachant ainsi les paquets de cigarettes. "Cacher les paquets de cigarettes sous le comptoir, ce système nous causera du tort en terme de ventes. C'est amener les clients à croire que ce produit n'existe pas alors qu'il existe. Cette politique va pousser les consommateurs à dévier vers un commerce illégal de plus en plus grandissant. De plus, les buralistes français perdent des ventes à cause de la concurrence de ses pays frontaliers comme l'Espagne et la Suisse. Et ce projet ne va faire qu'accroître ce problème" précise Éric Pantel, propriétaire du Café Brasserie Tabac Presse Pantel.

Ce projet a pourtant des arguments largement défendables notamment à l'égard des jeunes consommateurs. "C'est de l'hypocrisie. Pour se concentrer sur un seul produit. L'alcool et les drogues sont aussi nocifs pour les jeunes mais on attaque toujours les mêmes." La colère est grande chez les buralistes d'autant que très prochainement, ils devront faire face à une nouvelle augmentation du prix de paquet de cigarette de 6% soit 30 à 40cts. "Ce n'est pas tout, l’État voudrait aussi augmenter les taxes (prélèvement fiscal) ce qui va se ressentir une nouvelle fois sur le prix des paquets."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES : Le tabac c’est tabou, les buralistes sont à bout”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité