ActualitésPolémique.

NÎMES Le marché du Chemin-Bas d’Avignon va-t-il encore changer de place ?

La polémique fait rage au cœur du quartier du Chemin-Bas d'Avignon. Et pourtant l'heure n'est qu'au débat. Le sujet ? Le marché du mardi matin. Créé en 1972 le long de l'avenue de Lattre de Tassigny, il s'est déplacé de quelques mètres pour s'installer sur la place Pierre Daudet suite à un couac logistique entre un marché officiel et un moins officiel qui avait pris place dans une cour privative.

Oui mais voilà, depuis le déménagement du marché et ainsi des clients potentiels, d'un côté, les commerçants sédentaires de l'avenue de Lattre de Tassigny se plaignent d'une baisse certaine de leur activité, de l'autre, les forains parlent d'un sentiment d'insécurité. "Plusieurs sont venus me voir en me disant qu'ils ne veulent pas rester parce qu'ils ont peur. Quelques-uns se sont fait voler leur caisse" explique Lucienne Sans, adjointe au maire, déléguée aux foires et marchés qui a rencontré ces forains lors d'une réunion au mois de juillet. Depuis cette réunion, la rumeur court que le marché devrait changer d'emplacement. Une rumeur qui s'est confirmée puisque vendredi dernier, soit le 21 septembre, Lucienne Sans et Marc Taulelle, adjoint au maire chargé des quartiers Grézan, Chemin-Bas d'Avignon ont donné un nouveau rendez-vous sur ce thème aux représentants des habitants avec en tête de file Fatima Mansouri, présidente du comité de quartier ainsi qu'Abderrahmane Lahcène, président de l'association des commerçants. Ce dernier n'a pu y participer, il y a donc envoyé un commis pour se tenir informer de la situation. "On a l'impression que les jeux sont faits et cela sans nous demander notre avis. L'idée serait de mettre le marché sur le Carré Saint-Dominique (le long de l'avenue de Bir Hakeim, NDLR), glisse Abderrahmane Lahcène. Si c'est confirmé, nous serons privés de l'animation de ce marché et notre activité ne cessera de décroître. On en subit déjà les conséquences depuis qu'il est sur la place Daudet."

Une réflexion pas une décision

Que le président de l'association des commerçants du Chemin-Bas d'Avignon se rassure, pour l'heure, il n'est question que de discussions. "Aucune décision n'a été prise, confirme Marc Taulelle. Cette réunion a été organisée pour connaître le vécu des commerçants de ce marché qui s'essouffle. La problématique d'un "sentiment" d'insécurité a bien été évoquée alors nous avons pensé à plusieurs hypothèses pour redonner à ce marché toute l'importance qu'il mérite." Trois hypothèses ont été lancées. La première : "Le marché pourrait rester sur la place Pierre Daudet avec un dispositif de vidéosurveillance plus important." Deux, il pourrait revenir sur l'avenue de Lattre de Tassigny "sur le Portal où la vidéosurveillance est déjà bien implantée." Mais il resterait ce problème de cour privative où jadis quelques commerçants s'installaient sans que la municipalité ne puisse faire appliquer ses règles et donc agir contre ce marché parallèle que certains pointaient du doigt criant à la concurrence déloyale. Autre possibilité, le marché pourrait s'installer entre le Portal et le Carré Saint-Dominique. "Mais tout cela est en réflexion, nous prendrons le temps d'écouter tout le monde avant de décider" assure l'adjoint au maire. Jusqu'à ce que cette décision soit prise, le marché du Chemin-Bas d'Avignon reste bien sur la Place Pierre Daudet.

Affaire à suivre...

S.Ma

 

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité