Actualité générale.Actualités

NÎMES : La Beauté et le Handicap s’exposent

 

Les membres de l'association Ateliers Galaxie ont réalisé le tableau " Nous sommes tous les chefs-d’œuvre"

50 œuvres sont exposées gratuitement jusqu'à vendredi à l'hôtel Novotel Atria. Une "expo-concours", organisée par l'APF du Gard (Association des Paralysés de France), où public, journalistes et professionnels votent pour élire la plus belle œuvre. Les gagnants du concours pourront participer à une exposition avec des professionnels. 

"Si tu diffères de moi, moins de me léser tu m'enrichis". Ces célèbres mots, prononcés par l'écrivain Antoine de Saint-Exupéry, ont été repris, hier soir, par les membres de l'APF, à l'occasion du vernissage de l'exposition-concours "Beauté et Handicap", à l'Atria de Nîmes.

Jusqu'à vendredi, une cinquantaine de tableaux et de sculptures sont exposées gratuitement. "Des œuvres réalisées par des personnes valides et handicapées", précise Dolorès Orlay-Moureau, organisatrice de l'exposition-concours. "Les participants ont répondu à un appel que nous avons lancé dans la presse. On retrouve des particuliers, des associations, des handicapés et des valides, comme l'artiste anglaise Barbara Robinson", explique Lisette Persillet, membre de l'APF.

Pendant plusieurs mois, des associations nîmoises et de la région du Languedoc-Roussillon se sont affairées pour travailler sur le thème : " Beauté et Handicap. "On a voulu démontrer que ce n'est pas parce que l'on est en situation de handicap qu'il n'y a pas de beauté", rajoute Lisette Persillet. Parmi les œuvres, celle de l'association Ateliers Galaxie. Nous sommes tous des chefs-d’œuvre est une "composition collective originale", explique Marie-Ange Diaz, animatrice des Ateliers Galaxie. Une Joconde aveugle, le Baiser de Rodin donné sur chaise roulante ou une Tour Eiffel qui pousse un déambulateur… "On a voulu, par le biais de l'humour, mettre de la distance avec le handicap pour dédramatiser".

Nous sommes tous des chefs-d’œuvre

Lundi, un jury professionnel, composé d'artistes reconnus, comme le peintre nîmois Albert Martin, annoncera les noms des vainqueurs. "Des", puisque le public et les journalistes sont aussi invités à prendre part au scrutin, via des petits papiers et urnes, mis à leur disposition, à l'entrée de l'exposition.

Favoriser la mixité entre valides et handicapés

" On a souhaité s'éloigner des mondanités du monde de la peinture et de la sculpture", interpelle Lisette Persillet. Démocratiser mais aussi favoriser la mixité entre personnes valides et avec des déficiences physiques ou mentales. Malgré, des améliorations, notamment avec la loi de 2005, la mixité n'est pas effective… Et "ces regards", de gêne, de mépris, d'empathie ou d'incompréhension sont encore bien "présents dans la société", selon Lisette Persillet.

Alors, le temps d'un concours, tout le monde est logé à la même enseigne! Les vainqueurs auront la possibilité de participer à une exposition professionnelle à la chapelle des Jésuites. Ouvrez l'oeil et tendez l'oreille, les résultats seront annoncés lundi prochain.

 

En 2005, la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a imposé aux entreprises de plus de 20 salariés de compter plus de 6% de personnes handicapées dans leur effectif.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifmag.com

 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close