LIGNE ALÈS-BESSÈGES : “La Région et la SNCF se moquent des usagers !”

Le collectif de défense de la ligne Alès-Bessèges organisait au moins d'avril une marche pour sauver leurs rails. photo DR/

Le 8 juillet dernier, au grand dam des associations des usagers, la ligne SNCF qui relie Alès à Bessèges était arrêtée pour des raisons de sécurité. Cette ligne, trop vétuste, exigeait des travaux qui ont un certain coût : 10 millions d'euros ! Une somme importante qui freine le lancement des travaux qui ne sont toujours pas à l'ordre du jour.

Alors, pour permettre aux voyageurs de ne pas se retrouver sans moyen de transport, la région Languedoc-Roussillon avait demandé à la SNCF de maintenir des liaisons routières. Un service de bus provisoire a donc été mis en place par la SNCF pour faciliter le transport des usagers. Seulement, toutes les bonnes choses ont une fin. La SNCF a décidé de mettre un terme à cette période transitoire à partir du 15 octobre prochain. Une décision qui énerve passablement Anne-Marie Skora, présidente déléguée de l'Association des usagers de la SNCF du Gard :"La région et la SNCF se moquent des usagers et ne mesurent pas les conséquences de leurs actes, ce sont des inconscients dangereux pour les régions desservies, à la merci de leurs décisions, dangereux pour les finances publiques car au final il s'agit de notre argent à tous qui malheureusement est utilisé à plus de futilité qu'à des projets concrets ..."

Concrètement, pour les voyageurs qui empruntent cette ligne, ils devront dès le 15 octobre prochain se tourner vers les transports Edgard et NTECC. Autant dire que la tâche s'annonce délicate. Il faudra dans un premier temps trouver les nouveaux horaires et jongler avec les changements... "Ça va être extrêmement compliqué", confirme Anne-Marie Skora avant d'ajouter :"on va au moins essayer d'obtenir une prolongation pour que les bus SNCF continuent de faire le trajet". Seule bonne nouvelle, si l'on peut dire, les abonnés pourront se faire rembourser intégralement le coupon du mois d'octobre dans un guichet. Dans un communiqué de presse, la Région dit avoir relevé, pendant les mois de juillet, d'août et de septembre :"une fréquentation moyenne de l’ordre de 3 à 4 passagers dans chaque car assurant provisoirement la liaison entre Alès et Bessèges". Elle estime donc :"que les réseaux Edgard et NTECC ne devraient avoir aucun mal à absorber cette faible fréquentation".

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Partager