Actualité générale.Actualités

ALÈS Un grand pas pour l’Académie, un petit soulagement pour les parents d’élèves en colère

École Louis Leprince-Ringuet à Alès. Après plus d'une semaine de siège sur les bancs de l'établissement, les parents d'élèves ont enfin obtenu gain de cause, enfin presque.

Reçue ce mardi matin dans les bureaux de la direction des services départementaux de l'éducation nationale du Gard à Nîmes, une délégation des parents d'élèves a appris de la bouche même du directeur académique, Jean Gutierrez, qu'un contrat d'assistant de direction à temps plein serait affecté à l'école alésienne classée en zone d'éducation prioritaire, dans les plus brefs délais et ce pour toute l'année. Un "ouf" de soulagement qui ne peut être qu'à peine soupiré puisque "ce poste ne pourra intervenir dans les classes pour aider les enseignants, précise Maryse Gallien, porte-parole des parents d'élèves en colère. Cependant il rendra de nouveau possible les sorties pédagogiques." Un premier pas qui a décidé les parents d'élèves (vote à l'unanimité) à lever officiellement le siège à l'école Leprince-Ringuet.

Subsiste un problème. "Les effectifs sont déjà importants et il se pourrait que d'ici la fin de l'année scolaire les enfants de gens du voyage sédentarisés scolarisés à l'école de Tamaris soient finalement rattachés à notre école." Ce qui entraînerait à nouveau une surcharge des classes. "Dans ce cas-là, nous repartirons au combat ! Nous attendons avec impatience la nouvelle carte scolaire qui devrait être annoncée au mois de janvier."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité