Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

NÎMES : Les indignés sont toujours là !

Hier soir, une poignée d'indignés s'étaient réunis devant la Maison Carré… Ces manifestants français, issus du mouvement de contestation lancé lancé en Grèce, militent toujours pour un renouvellement du système politico-économique. Objectifgard est allé questionner l'un d'entre eux : Vincent Aubanel. 

Objectifgard : Ca alors, les indignés existent toujours ! 

Vincent Aubanel : Les "indignés", c'est le nom que l'on nous a donné après la parution du livre de Stéphane Hessel, "Indignez-vous!". Nous faisons partie du mouvement espagnol "Democratia Real Ya" ( NDLR : La démocratie réelle maintenant). Nous nous opposons au système politique actuel, qui ne représente pas les citoyens ! C'est une vaste plaisanterie !

O.G : Mais pourtant, ce sont les citoyens qui élisent leurs représentants, au suffrage universel pour la plupart… 

V.A : Les politiques se font élire sur un programme qu'il ne respectent pas ! Regardez Hollande et le Traité européen (…) Ce n'est pas du socialisme, c'est de l'imposture ! C'est une sorte d'oligarchie qui est au pouvoir, avec l'aide de certains médias.

O.G : Vous y allez un peu fort, après tout, les gens décident qui ils réélisent ou non ! Mais, être en colère, critiquer, très bien... Que met-on à la place ? 

V.A : Et bien… Il faut changer le paradigme d'individualisme. Concrètement, il faudrait que nos représentants soient élus et appliquent leur programme durant leur mandat…  Si ils ne le font pas et que cela ne satisfait pas les gens, ils seront révoqués !

OG : Mais ce système peut-être très instable ! Aucune politique ne convient totalement aux administrés, il y en aura toujours qui ne seront pas d'accord… 

V.A : Non… On veut aussi fonctionner d'avantage par cellule locale. Nous voulons abandonner l'idée de nation.

OG : Vous êtes nîmois… Est-ce qu'à Nîmes, il y a un motif d'indignation ? 

V.A : Vous avez vu comment la ville est gérée ! Mr Fournier est un 'cumular'  sénateur, maire et président de la communauté d'agglomération… Cela bloque toute démocratie.

OG : Vous n'êtes pas beaucoup… Vous vous réunissez une fois par semaine, vous prenez sur votre temps. Pourquoi? Qu'est-ce qui vous fait tenir ? 

V.A : Avant, je me mettais en colère chez moi, devant les informations. Aujourd'hui je viens ici avec les autres. Nous nous regroupons, parlons ensemble et tentons de fédérer d'autres personnes qui partagent nos idées... Nous sommes actifs.

 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité