Actualité générale.Actualités

TRAVAUX Opération nettoyage du lits des Gardons pour éviter les inondations

Photo DR/

C’est dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) que des aménagements sur les amas de gravier formés par les cours d’eau (atterrissements) ont été réalisés par le SMAGE (Syndicat mixte pour l'Aménagement et la Gestion Équilibrée) des Gardons. Débutés en septembre 2012, les travaux visent à améliorer le fonctionnement naturel des Gardons et de ses affluents.

Des causes aux effets
Dans les années 1950 à 1980, les extractions massives de graviers destinés à la construction ont déstructuré le lit des Gardons.
Les conséquences sont nombreuses : appauvrissement du milieu naturel, perte des capacités d’auto-épuration naturelle des cours d’eau, abaissement des nappes phréatiques, chenalisation et accélération des écoulements, déstabilisation des berges, fragilisation des ouvrages, érosions…

Sur ce milieu dynamique et dégradé, la prolifération d’espèces végétales invasives (Renoué du Japon, Jussie,…) vient compliquer les interventions de gestion.

L’objectif des travaux sur les atterrissements
Les travaux entrepris par le SMAGE des Gardons en prenant en compte la protection de l'écosystème, visent à faciliter le transport naturel des graviers de l’amont vers l’aval déficitaire pour combler progressivement les carences en matériaux. Les travaux aident également à maintenir un bon niveau d’écoulement au niveau des zones à risque pour prévenir des inondations.

Les travaux en détails : La majeure partie des travaux consiste à rouvrir des chenaux d’écoulement secondaires. Cette réouverture est pratiquée par débroussaillement ou scarification pour supprimer les parties souterraines des végétaux et en retarder la repousse. Ceci permet également de décompacter le gravier et ainsi faciliter lors des crues, sa remise en suspension et son transfert vers l’aval.
Ce type d’intervention a été réalisé en 2012 sur 8 sites dont les communes d’Anduze, Tornac, Brignon, Dions, Saint-Hilaire-de-Brethmas et Saint-Hippolyte de Caton/Euzet. Une seconde tranche de travaux est programmée en fin d’année sur 22 sites sur les Communes de Saint Germain de Calberte, Collet de Dèze, Saint Hilaire de Brethmas, Saint Christol les Alès, Vézénobres, Cassagnoles, Ribaute les Tavernes, Cardet, Boisset et Gaujac, Anduze, Vers Pont du Gard et Remoulins.

Le montant financier de la campagne 2012 est de 150 000 €. Elle est financée par l’Agence de l’eau Rhône méditerranée (30%) et le Syndicat d’Aménagement et de Gestion des Cours d’Eau et Milieux Aquatiques du Gard (SMD, 49%).

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité