A la uneActualité générale.ActualitésEcologie.EconomieOG, trait / traitPolémique.PolitiquePolitique.

TRAIT POUR TRAIT Mescladis autour de Tango +

La justice pénale, ce n'est pas toujours un cadeau... mais, alors, la justice administrative, n'en parlons pas ! Que n'en témoigne le mescladis judiciaire provoqué autour de la ligne Tango +, reliant depuis trois semaines, la sortie de l'autoroute A 54 au centre-ville de Nîmes. A y perdre son latin, si l'on se fit aux interprétations - généralement les seules qui vaillent - des uns et des autres. Du côté de l'Aspiq qui a porté le contentieux devant le tribunal administratif de Nîmes, on affirme que le Trambus est désormais sur une voie de garage et que s'il continue à rouler, c'est aux risques et périls de Nîmes-Métropole. Du côté de la communauté d'agglomération, on rétorque que tout ceci n'est que foutaise et que Tango + peut poursuivre son bonhomme de chemin comme si de rien n'était. Comme si la Justice avait, certes, trouvé à redire... mais pas sanctionné. Une sorte d'avertissement - sans frais- à soigner sa copie pour la prochaine épreuve. Derrière ces appréciations où chacun lit entre les lignes, tous attendent de pied ferme la copie intégrale du jugement. Actuellement en transit entre le Tribunal administratif et le centre de tri postal, elle tombera dans les boîtes à lettres d'ici quarante-huit heures. On y verra alors plus clair.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité