Actualité générale.Actualités

NÎMES : La CCI fait son point presse !

A droite, Bernard Fourcade, président de la CCI Languedoc-Rousillon, à gauche Henry Douais, président de la CCi de Nîmes.

Affaire judiciaire, projet de régionalisation, budget… Le président de la CCI de Nîmes, Henri Douais, et Bernard Fourcade, président de la CCI du Languedoc-Roussillon (CCIR) ont fait un point sur l'actualité de la chambre de commerce et d'industrie de Nîmes et celles de nos autres régions. 

L'intervention se voulait rapide, mais efficace ! Hier, Henri Douais et Bernard Fourcade , se sont mis à la disposition de la presse pour évoquer les dossiers actuels de la CCI, avant de filer dans le bureau d'à côté, où se tenait une réunion consulaire des 9 chambres de la région Languedoc Roussillon. Le CCI, pour les néophytes, est un établissement public économique, chargé de représenter les intérêts de nos entreprises commerciales, industrielles et de service, selon un territoire déterminé.

POINT CHAUD : la contestation des élections ! 

L'incontournable question porta sur le soutien de Bernard Fourcade à Henry Douais, concernant l'annulation des élections, en avril dernier, par le tribunal administratif de Nîmes. Souvenez-vous, la juridiction, après le recours déposé par le concurrent direct d'Henry Douais, Eric Giraudier qui criait à la fraude, avait statué l'annulation des élections suite à une faute commise par les deux listes en course pour la CCI de Nîmes : le ramassage de bulletins de vote à domicile.

Mais Henry Douais n'est pas homme à se laisser abattre et a fait appel. Le tribunal administratif de Marseille doit rendre sa décision le 8 novembre. "Quoiqu'il arrive, je continuerai à soutenir la chambre de commerce de Nîmes", explique Bernard Fourcade, sans nommer bien entendu Henry Douais.  Puis il assure que "tous ces problèmes n'ont jamais impacté le fonctionnement de la chambre" !

LE PROJET DE REGIONALISATION

Acté en 2008, le projet de centralisation du réseau consulaire vers la CCIR ( Chambre du commerce et d'industrie de la région) de Montpellier suit son cour…  D'ici 2013, 1300 agents des CCI dépendront de la CCIR basée à Montpellier. "Nous avons conservé les spécificités de chaque CCI", assure de nouveau Bernard Fourcade. Le budget global de la structure régional s'élève ainsi à 53 millions d'euros. " 50% concerne les frais de fonctionnements et les 50% servent à appuyer les entreprises". A noter que dans le budget "48 millions snt destiné aux 9 CCI de la région.

Concernant les futurs projets, Bernard Fourcade a rappelé celui de l'agrandissement du CFA de Marguerittes, qui passerait de 950 élèves à 1500. Un projet de formation qui s'inscrit dans les 3 piliers de la CCI, rappelés par le président de la chambre régionale : " la formation, l'internationalisation et la recherche et le développement (...) Il faut savoir que 25% des apprentis dans le Languedoc-Rousillon sont formés par une CCI". Ce qui permet, en autres, de faire corréler l'offre et la demande… La grande difficulté de notre société actuelle !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité