Actualité générale.Actualités

LIGUE DU MIDI Le colloque de « la provocation et l’exacerbation de la haine ? »

Ce samedi 27 octobre, l'association Entraide-Solidarité en partenariat avec Résistance Républicaine et la Ligue du Midi, organisera à Aigues-Mortes (de 9h à 17h), un colloque sur le thème "Place et rôle de la femme dans la société européenne." Sur le flyer apparaît de manière très lisible : "Bénéfices versés à Monique Guindon emprisonnée à Aigues-Mortes."

Cette dame a été condamnée à deux ans de prison le 6 août dernier par le tribunal correctionnel de Nîmes pour des faits de «violences avec ITT inférieure à 8 jours» avec des circonstances aggravantes dont «la préméditation», «l’alcool», «l’arme» et «l’appartenance des victimes à une ethnie, race ou religion». La veille de cette condamnation, Monique Guidon et son compagnon -- condamné à quatre ans de prison, Ndlr -- avaient proféré des insultes à caractère raciale à l’égard d’un groupe de personnes qui célébraient le Ramadan sur le parking du magasin Vival à Aigues-Mortes. L’homme avait ensuite ouvert le feu à huit reprises avec une carabine. Cette histoire avait suscité l'émoi dans la commune divisée en deux : d'un côté il y a ceux qui soutiennent les victimes et de l'autre les soutiens au couple condamné.

Et alors que les esprits commençaient tout juste à s'apaiser, voilà que ce colloque au profit de Monique Guindon reviendrait mettre de l'huile sur le feu. C'est en tout cas le sentiment de Katy Guyot, présidente de l'association 1+1+1, ancienne candidate aux législatives 2012 : « Jusqu’où ira la Ligue du Midi dans la provocation et l’exacerbation de la haine ? Faut-il avoir si peu de scrupules pour venir faire de l’agitation dans un village déjà ébranlé par un fait divers qui l’a placé de la manière la plus négative qui soit sous les feux de l’actualité ?" poursuit-elle. «  Faut-il avoir si peu d’honneur pour souffler sur des braises encore chaudes qui se nourrissent du rejet de l’autre ? Jusqu’où ira La Ligue du Midi dans l’instrumentalisation ? », insiste Katy Guyot. « Cette manipulation est indigne et criminelle. J’espère que les Aigues-Mortais auront la sagesse de ne pas se laisser abuser et choisiront le parti de l’apaisement. »

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité