Actualité générale.ActualitésInsolite

LES INSOLITES DE NIMAGINE : Boomerang, tir à l’arc et didgeridoo sur le stand de Jean le passionné

Une démonstration de didgeridoo

Jean est un vieux de la vieille, un homme qui connaît le salon « Nimagine » comme sa poche. « C’est la quatorzième année que je viens ici. Je suis de Bordeaux et j’ai découvert ce salon en 1996. On peut dire que Nimagine, c’est ma boutique annuelle », confirme-t-il. Sur son stand, on retrouve ses trois produits vedettes : le boomerang, le tir à l’arc et le didgeridoo, un produit un peu moins connu du grand public qui est un instrument de musique à vent très utilisé par les Aborigènes du nord de l’Australie. Sa passion pour ces jouets et instruments atypiques est née il y a trente ans : « A l’époque, se souvient-il, je m’étais pris de passion pour le boomerang mais je n’y arrivais pas aussi bien que mes amis qui se moquaient de moi. J’ai compris pourquoi : c’est parce que je suis gaucher. Du coup, j’ai créé les boomerangs pour gauchers mais aussi pour droitiers ». Celui que ses amis surnomment « l’ours », parce qu’il se terre chez lui pour créer ses œuvres, vend ses boomerangs de 5 à 30 euros, les arcs de 15 à 25 euros et les didgeridoo de 15 à 35 euros. Ceux qui sont intéressés peuvent trouver Jean sur son stand jusqu’au 11 novembre, date de la clôture du salon. Après, il sera trop tard. L’ours sera reparti hiberner.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité