A la uneEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

SAINT-GILLES : Commission ad hoc pour l’emploi

A droite, le préfet du Gard, Hugues Bousiges, à gauche le maire de Saint-Gilles, Alain Gaïdo.

Hier près-midi s'est tenue la première réunion de la commission économique et sociale (CLES) de Saint-Gilles. Composée du préfet du Gard, du maire de Saint-Gilles et des responsables du pôle-emploi, des services fiscaux et des CUCS, cette commission a pour but d'infléchir la courbe du chômage. 

Plus de deux heures de réunion ! Voilà ce qu'il aura fallu à l'ensemble des acteurs de la commission économique et sociale de Saint-Gilles (CLES), réunis hier après-midi, à l'hôtel de ville, pour établir les prémices d'un grand plan d'action afin d'endiguer le chômage. A l'initiative du préfet du Gard, Hugues Bousiges, cette commission est "une expérimentation" qui met autour de la table le préfet, le maire de Saint-Gilles, Alain Gaïdo, ainsi que des responsables du pôle-emploi, des services fiscaux et des CUCS (Contrats Urbains de Cohésion Sociale). 5ème ville du département, plus grande commune agricole, Saint-Gilles connait de grandes difficultés économiques : le chômage a augmenté de 4,8% sur un an.

Si le maire Alain Gaïdo a exprimé le souhait de créer "une zone d'activité commerciale" pour relancer la croissance, le préfet, plus pragmatique, préfère ne pas aller trop vite en besogne. Hugues Bousiges souhaite d'abord établir les besoins précis du territoire et de sa population puis recenser l'offre disponible. "C'est incroyable tout de même qu'il faille aller jusqu'à Nîmes pour acheter une casserole", explique le préfet. "Et mis à part le dimanche lors du marché, il n'y a pas de poissonnerie à Saint-Gilles", rajoute le maire.

Avec ces 15.000 habitants, Saint-Gilles ne dispose pas d'antenne pôle-emploi. Un vrai obstacle pour les chômeurs, souvent en difficultés sociales, qui souvent "se disent que ce n'est pas la peine de faire tout ce chemin pour trouver du travail", témoigne Hugues Bousiges. Si la création d'une antenne semble impossible, "des réunions ponctuelles avec des demandeurs d'emploi à Saint-Gilles peuvent s'organiser", annonce le représentant de pôle-emploi.

"Il faut prendre tous les demandeurs d'emploi et voir de quoi la ville a besoin", lance le préfet. "La méthodologie est très importante", souligne le maire de Saint-Gilles. A l'issue de cette première réunion, la commission a décidé de se mettre "régulièrement" autour de la table avec, à chaque fois, une thématique bien précise, comme "le commerce", "l'artisanat", "l'agriculture", "les formations"…

Le prochain rendez-vous est fixé pour le 14 décembre. Les acteurs auront pour thème, "l'emploi". D'ici là, ils devront établir un état des lieux précis des demandeurs d'emploi Saint-Gillois et s'informer des nouveaux dispositifs lancés par l'état, type contrats de génération et contrats aidés. Que le travail commence !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité