Actualité générale.Actualités

NÎMES : L’école de la 2ème chance se dévoile à travers la poésie

Ce matin, la maison de la région a organisé le vernissage de l'exposition "Beauté, éclats de voix". Jusqu'au 30 novembre, une cinquantaine de poèmes, réalisés par les jeunes de l'école de la seconde chance de Nîmes seront à la dispositions des Nîmois et Nîmoises.

"J'ai fait ce poème en une après-midi. J'ai écrit ce que j'avais sur le cœur, ce que je pensais sur l'instant, ce que j'avais vécu… Et ça fait du bien!", s'exclame Walid, 23 ans, élève de l'école de la 2ème chance de Nîmes. Ce matin, élèves, personnel encadrant et d'autres invités sont venus découvrir une cinquantaine de textes réalisés par des jeunes de l'école de la 2ème chance et exposés à la maison de la Région, sur la place des arènes. Cette structure "mise en place par la région" en 2008 a pour but " de réinsérer des jeunes, sortis du système scolaire, dans la société", explique la directrice de l'association Giovanna Chalaux. 

Un par un, nos poètes en herbe ont récité leur petit texte. Sur le thème de l'amour, ces derniers ont exprimé à travers différentes choses, personnes ou pays, ce sentiment profond. Avec des rimes, Théo a rédigé "une histoire romantique" : "je regarde mon miroir. Mon reflet c'est le tien qui brûle dans le noir". Mohamed, lui, a exprimé son amour pour ses origines tunisiennes : "un pays où je ne suis pas allé depuis 4 ans (…) qui a su chasser l’oppresseur". Pour Martine, invité au vernissage, "c'est génial de voir ces jeunes s'investir dans ce projet. Les propos sont très beaux… Ça fait réfléchir sur notre vie et sur celle des autres".

"La culture, ajoutée aux enseignements généraux, permet d'insérer les jeunes dans la société et de leur ouvrir l'esprit. Certains ne sont jamais allés au cinéma, n'ont jamais lu un livre", explique Giovanna Chalaux. Financée par la région, l'école de la deuxième chance de Nîmes a demandé sa labélisation pour être reconnue officiellement "école de la seconde chance". "Nous espérons la décrocher d'ici la fin de l'année", conclut la directrice de l'établissement.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité