EconomieMédias.

FRANCE 3 Une virée en Languedoc-Roussillon avec Des Racines & des Ailes

Ce mercredi soir, dès 20h45 sur France 3, l'émission "Des Racines & des Ailes" présentée par Louis Laforge, propose aux téléspectateurs de découvrir les richesses du Languedoc-Roussillon.

Avec ses 300 000 hectares, le Languedoc-Roussillon est le plus grand vignoble de France. Après plusieurs années passées à Londres, Eléonore d’Allaines s’apprête à reprendre le domaine familial de l’abbaye de Valmagne qui depuis 800 ans produit du vin. Ce joyau de l’architecture médiévale, est surnommée la "cathédrale des vignes" ! Durant plusieurs mois, le père d’Eléonore va l’initier à la gestion et à la préservation de ce domaine chargé d’histoire, l’un des plus beaux monuments cisterciens de France !

Autre trésor du Languedoc-Roussillon : l’étang de Thau. Claudia Azais-Négri est l’unique femme patron-pêcheur du bassin. Elle traque la daurade royale. Elle est aussi une "sentinelle" de l’étang : Claudia est ainsi au premier rang pour mesurer l’impact de la présence humaine sur cet écosystème fragile.

La lagune est l’un des rares sites en Europe où vivent de nouveau de grandes colonies d’hippocampes : ce poisson fascinant (c’est le mâle qui porte les œufs) a été menacé de disparition. Avec l’association Hippo-Thau, Patrick Louisy, un océanologue de renom, les étudie et sensibilise les riverains de l’étang.

Toujours sur la lagune, Annie Castaldo défend et promeut l’environnement de cette petite mer intérieure. Ostréicultrice, elle est l’une des rares femmes à y élever des huitres. Elle aussi consacre sa vie à la sauvegarde de l’étang de Thau !

Le voyage se poursuivra sur le Canal du Midi, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Entre Toulouse et la Méditerranée, il est un paradis pour les plaisanciers. Pourtant, depuis quelques années, un mal incurable ronge les platanes centenaires le long de ses berges. Attaqués par un redoutable champignon, les arbres meurent. Pour éviter la contagion, des campagnes d’abattages se succèdent. Emilie Collet, en charge de l’environnement pour les Voies Navigables de France, est devenue une spécialiste de la lutte contre ce fléau. Son espoir repose aujourd’hui sur une nouvelle variété de platanes, plus résistante.

Nathalie Komaroff élève des chevaux de Mérens depuis plus de vingt ans. Une race emblématique de la région, déjà présente il y a 15 000 ans, mais qui a bien failli disparaître dans les années 70. Chaque année, ses chevaux semi-sauvages se lancent dans une longue transhumance au cœur des Pyrénées-Orientales : des bords de mer jusqu’aux pâturages des hautes vallées de Cerdagne, le troupeau et ses gardiens traversent un patrimoine naturel exceptionnel...

Source France 3

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close