Actualité générale.ActualitésActualités Gard.InsoliteOG, trait / traitPolémique.

TRAIT POUR TRAIT Lorsque l’aficion fait lit à part

L'affaire de l'hôtel Atria qui a décidé, sur décision de sa tutelle, le groupe Accor, de ne plus offrir l'hospitalité aux expositions et collections des clubs taurins, n'en finit pas de faire des vagues. Fâchée par cette décision, la coordination des clubs taurins de Nîmes et du Gard a regretté  que l'hôtel Atria, haut-lieu de l'aficion s'il en est, ait mis un terme, sans préavis et de façon unilatérale, à "tant de valeurs, symboles et traditions locales" jusqu'alors partagées. Sous la pression des anti-taurins de tous poils, qui mènent l'offensive sur tous les fronts et brandissent à la moindre occasion la menace du boycott. Présidée par Eric Pujante, l'Union taurine, le plus ancien club de Nîmes, a été contraint de démonter illico son exposition permanente - installée il y a de cela quatre mois - et de la transférer au Nîmotel. Le Cercle taurin, lui, a installé ce samedi soir son siège social à l'hôtel Imperator, dont la destinée est, il est vrai, liée depuis des lustres à celle de la tauromachie et des ferias de Nîmes. C'est également dans ce confortable QG des aficionados que se dérouleront, chaque 1 er jeudi du mois, les conférences-débats organisées par l'équipe de Charles Crépin.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “TRAIT POUR TRAIT Lorsque l’aficion fait lit à part”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité