Actualité générale.Actualités

CHEMIN-BAS D’AVIGNON : Le préfet à l’écoute des habitants

Hugues Bousiges, préfet du gard, en visite au Kebab Fantasia, au Chemin-Bas d’Avignon.

Une nouvelle ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire) s'installe à Nîmes. Présentée la semaine dernière par le préfet du Gard, Hugues Bousiges, elle concerne les quartiers du Chemin-Bas d'Avignon et du Mas de Mingue. Cet après-midi, le préfet s'est rendu au Chemin-Bas pour rencontrer les habitants.

La Semeuse de Pain, la Bar le Trident ou encore le Kebab Fantasia… Cet après-midi, à 14H, le préfet du Gard Hugues Bousiges a rencontré quelques habitants du quartier Chemin-Bas d'Avignon. Serrage de louches, échanges cordiaux… Hugues Bousiges, suivi de la député Françoise Dumas, de policiers et de quelques journalistes veut écouter les doléances des résidents du secteur, qui vient d'être classé en ZSP ( Zone de Sécurité Prioritaire) à titre "expérimentale".

Première étape formelle, au poste de police. Le commissariat est désormais installé au centre commercial Carré Saint-Domingue. Ce projet de relocalisation a vu le jour le 8 juin 2011, suite à l'incendie des galeries marchandes.  Ce nouveau poste, flambant neuf, aux locaux "fonctionnels", comprend "6 agents et un adjoint de sécurité chargé de l'accueil du public", informe la préfecture.

La visite d'Hugues Bousiges se poursuit dans les petits commerces, situés à proximité du poste de police. Le préfet s'arrête à un kebab. Une femme intriguée s'avance spontanément vers lui et exprime ses problèmes du quotidien : carte de transport, pièce d'identité… Hugues Bousiges hoche la tête, attentif.

Une fois la petite troupe politico-administrative partie, les langues se délient : " je ne vois pas pourquoi Chemin-Bas d'Avignon est en ZSP, c'est calme ici", veut dédramatise le gérant du kébab, effrayé de perdre sa clientèle, ou du moins, de ne pas en attirer de nouvelle !

Un peu plus loin sur une esplanade, le son de cloche diverge : " ça craint ici. J'ai peur de sortir, je déprime… Vous voyez ces immeubles HLM, en face ? Et bien des jeunes de 15 ans les cambriolent ! On ose même plus partir en vacances voir la famille ", s'insurge Monique Guevara, qui réside dans le quartier depuis 28 ans.

"C'est vrai qu'il y a des problèmes", finit par admettre le commerçant. "Mais il ne faut pas dramatiser. Il faut surtout s'attaquer à la base, au chômage et mettre en place des activités pour les jeunes qui sont livrés à eux-mêmes… On pourra mettre 20 commissariats, ça ne changer rien", conclut le commerçant.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité