A la uneSanté.Société

SAUVE : La première maison de santé pluri-professionnelle du Gard inaugurée

18 professionnels de la santé regroupés au même endroit. A l’heure où la France est touchée par la désertification médicale, la commune de Sauve et son maire Bernard Marion semblent avoir trouvé une solution à ce problème qui touche les campagnes françaises. A Sauve, la maison de santé pluri-professionnelle qui a été inaugurée ce matin en présence, entre autres, de Hugues Bousiges, Préfet du Gard, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, de Bernard Marion, maire de la commune et de Nelly Frontanau qui représentait le Président de Région Christian Bourquin, compte trois médecins généralistes, neuf infirmières, quatre kinésithérapeutes, deux dentistes et une pharmacienne dont le local jouxte la maison de santé.

La maison de santé pluri-professionnelle du Haut Vidourle à Sauve

Pendant près d’une heure, les élus ont visité cet établissement ultramoderne et parfaitement équipé. Sous le charme des lieux, Hugues Bousiges plaisante : « On a presque envie d’être malade. Enfin, un peu, un peu ». Cette MSP (c’est son diminutif, si on veut être branché) ouvre ses portes de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 8h à 12 le samedi et les spécialistes qui y travaillent soignent toutes sortes de maladies : diabète, rhumatologie, soins dentaires, risques cardio-vasculaires… L’un d’eux, Jean-Paul Kerjean, kinésithérapeute de l’établissement, s’est vu remettre la médaille de Sauve par son maire pour avoir, en septembre 2008, eu l’idée de ce beau projet et l’avoir porté à bout de bras pendant ces quatre années. Cette maison a également vu le jour grâce aux financements du Conseil général (50 000 euros), de la Région (100 000 euros), de l’Etat et de la mairie de Sauve.

A l’heure des discours, passage obligé d’une inauguration en bonne et due forme, Damien Alary s’est félicité que les médecins aient « trouvé cette façon de vivre ensemble entre professionnels » avant de souhaiter un « bon vent » à cette maison. Hugues Bousiges, inspiré, a conclu cette cérémonie en lançant : « Les mots qui me viennent en voyant ce projet sont générosité, audace, résolution et détermination. Il se trouve que les premières lettres de chacun de ces mots forment le mot Gard. Voilà ce que c’est que le Gard ! ». Après un cocktail copieux, tous les élus sont repartis pour désormais faire place aux malades.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité